in

Quand un spermatozoïde rencontre un ovule, ça fait des étincelles !

Crédits : TBIT / Pixabay

Le miracle de la vie est un gigantesque feu d’artifice. Des chercheurs américains ont réussi à capturer la fécondation de l’ovule d’une souris grâce à des techniques ultra-sophistiquées.

Pour la première fois, des chercheurs ont capturé la pénétration d’un spermatozoïde dans un ovule grâce à la microscopie par fluorescence, rayons X, microscopie électronique à balayage, spectroscopie et tomographie. Le phénomène observé se manifeste par l’émission simultanée de dizaines de milliers de vésicules présentes sous la surface de l’ovule, dont chacune contient un million d’atomes de zinc. En effet, l’ovule émet des paquets de zinc lorsqu’il est fécondé qui sont expulsés en produisant des étincelles.

Le mécanisme appelé exocytose est le moyen par lequel la cellule libère de larges biomolécules à travers sa membrane. L’exocytose a lieu quand des vésicules de transport ou de sécrétion fusionnent avec la membrane plasmique et que leur contenu sort dans le milieu extracellulaire. Cette nouvelle découverte pourrait permettre aux biologistes d’améliorer les techniques de fécondation in vitro.

L’ovule fécondé pourra donc être observé afin de voir si le procédé se déroule correctement. L’émission de ces feux d’artifice de zinc serait d’une aide précieuse aux médecins pratiquant différentes techniques d’aide médicale à la procréation.

Au-delà de l’observation des embryons,  cette nouvelle technologie pourrait s’avérer utile pour mieux comprendre la neuroscience ainsi que la diabétologie, les neurones et les cellules pancréatiques déchargeant d’énormes quantités de zinc.

>> Voir la vidéo sur Science

Repéré sur Science et Vie