in ,

Pourquoi un puissant ordinateur a été testé pendant un an à bord de l’ISS

Crédits : Wikimedia Commons

Un système informatique standard de haute performance a été testé durant une année à bord de la Station spatiale internationale (ISS). Quels ont été les intérêts de cette expérience ?

Lors d’un voyage dans l’espace, l’informatique embarquée est – tout comme la santé des astronautes – susceptible d’être impactée. Le fait est que les ordinateurs actuellement utilisés dans l’espace ont une capacité de calcul plutôt limitée, les normes ne permettant pas vraiment de traiter de lourdes données.

Il s’avère que dans un futur proche, lorsque les astronautes embarqueront à destination de Mars, il sera question de calculs beaucoup plus complexes. Cela nécessitera une puissance bien plus importante, et donc des équipements dont les performances seront inédites dans l’espace. En effet, les explorateurs devront mener des expériences in situ, ce qui générera d’énormes quantités de données.

Dans ce but, la NASA et Hewlett-Packard Enterprise (HPE) ont ensemble testé le Spaceborne Computer durant une année à bord de l’ISS. Il s’agit d’un Système informatique standard de haute performance (HPC), plus précisément un Commercial Off-The-Shelf (COTS) équipé de 32 cœurs (processeurs AVX d’Intel). Ceux-ci sont capables d’effectuer des calculs simultanés en 64 bits concernant 4 nombres à double précision de virgule flottante.

carte mere
Crédits : Flickr

Autrement dit, il s’agit d’un équipement qui est complètement au-dessus de l’informatique actuellement utilisée dans l’espace ! Il faut savoir que les AVX d’Intel sont des processeurs utilisés aujourd’hui pour la simulation, le traitement d’images, la modélisation ou encore les prévisions météorologiques.

Le Spaceborne Computer a donc été testé depuis septembre 2017 dans des conditions différentes de la Terre. Ceci concerne le refroidissement et l’alimentation, exposés à des niveaux de radiation variables. Des tests ont été pratiqués pour comprendre si les HPC pouvaient fonctionner dans l’espace, assurer leurs performances et assumer une grande variété de calculs.

Selon Mark Fernandez, directeur des services technologiques HPC chez Hewlett-Packard Enterprise (HPE), les résultats ont été satisfaisants durant cette année de tests. Ainsi, il se pourrait bien que ce genre de matériel équipe les premiers astronautes qui partiront à la conquête de Mars !

Source

Articles liés :

IBM annonce un ordinateur quantique à 50 qubits

Google et la NASA s’offrent un ordinateur quantique 100 millions de fois plus rapide qu’un PC

Voici Summit, le supercalculateur le plus puissant du monde !