in

Les plus grandes structures magnétiques de l’Univers découvertes

Crédits iStock

Une équipe d’astronomes annonce la découverte de structures magnétiques ordonnées qui s’étendent sur plusieurs millions d’années-lumière et des dizaines de fois plus larges que notre Voie lactée.

Les amas de galaxies sont les plus grandes structures liées par la gravitation et peuvent parfois s’étendre sur 10 millions d’années-lumière. Lorsque ces amas entrent en collision, leurs centaines de milliards d’étoiles et planètes entrent rarement en contact tant les distances sont grandes entre chaque objet. Quand notre Voie lactée entrera en collision avec la galaxie d’Andromède dans environ 3,75 milliards d’années par exemple, aucune collision n’aura lieu ou alors très peu. Elles formeront ensuite une seule et unique galaxie. En revanche, des quantités colossales de gaz, de poussière et de particules chargées qui flottent entre les galaxies peuvent entrer en collision, créant ainsi de gigantesques ondes de choc.

C’est un peu la même chose pour les champs magnétiques. Ceux-ci s’entremêlent, formant ainsi un champ magnétique global. Ces ondes de choc induites sur le gaz et les champs magnétiques lors des collisions d’amas produisent des structures visibles sur les bords des amas par leur émission radio qui ont la forme caractéristique d’arcs. On appelle ça des « reliques ». Ce nom vient du fait que les nuages ​​persistent longtemps après une collision. Selon un communiqué de presse de l’Institut Max Planck de radioastronomie, les chercheurs ont détecté environ 70 de ces reliques depuis la première découverte en 1970. Dans cette nouvelle étude, une équipe internationale d’astronomes s’est concentrée sur certaines de ces reliques pour voir si elles avaient généré des champs magnétiques invisibles.

Les noms des quatre amas de galaxies étudiés sont plutôt complexes, il s’agit de CIZA J2242+53 et sa relique radio surnommée « la Saucisse », 1RXS 06+42 et sa relique radio dénommée « la Brosse à dents », ZwCl 0008 +52 et enfin l’amas Abell 1612. Une image plus ancienne de la relique surnommée « la Sausisse » située à plus de 2 milliards d’années-lumière de la Terre nous montre cette relique en ondes radio (vert) avec l’amas de galaxies observé en rayons X (rouge) :

M. James Jee et al./The Astrophysical Journal

Les nouvelles photos (l’une d’entre elles ci-dessous) de la « Saucisse » et d’autres reliques semblent certes plus ésotériques, mais elles sont peut-être les images les plus détaillées jamais prises de ces objets :

Les chercheurs ont alors décelé les champs magnétiques les plus grands et les plus ordonnés de l’univers s’étendant sur 5 à 6 millions d’années-lumière et probablement des dizaines de fois plus larges que la Voie lactée.

Les chercheurs ont également pu déterminer le rapport entre la vitesse des nuages de gaz en collision et la vitesse du son locale, ce qu’on appelle le nombre de Mach et ils trouvent une valeur supérieure à 2,2 pour les reliques de la Saucisse et de la Brosse à dents, ce qui indique que la vitesse de collision devait être de l’ordre de 2000 km/s.

Source