in ,

La plus grande ferme aéroponique du monde va ouvrir ses portes

Crédits : aerofarms.com

C’est à Newark, dans le New Jersey aux États-Unis, que dans quelques semaines la plus grande ferme aéroponique du monde entrera en service. Une surface de 6 500 m² pour ce projet porté par AeroFarms, l’une des plus anciennes sociétés de l’agriculture urbaine, ou « d’intérieur ».

La culture aéroponique est un mode de culture hors-sol très prometteur, consistant notamment à nourrir les plantes en vaporisant leurs racines et feuilles d’eau et de nutriments. AeroFarms est l’une des plus anciennes sociétés d’agriculture urbaine, et s’apprête à ouvrir les portes de son projet de ferme aéroponique, la plus grande du monde, dans la banlieue de New York, à Newark dans le New Jersey.

« Depuis dix ans, nous développons des algorithmes de croissance de plus de 250 légumes si bien que nous pouvons enregistrer en temps réel tous les besoins en nutriments et en eau des plantes selon leur stade de croissance. Nous pouvons ainsi donner tout ce que la plante veut, au moment où elle en a besoin, là où ça lui est le plus utile » explique Marc Oshima, co-fondateur et directeur marketing d’AeroFarms. Pas de soleil pour les différentes cultures, mais un éclairage par LED, qui va permettre de régler de manière optimale la longueur d’onde nécessaire à la croissance de chaque végétal. « Comme Apple, nous sommes propriétaires du hardware, c’est-à-dire le design et l’architecture de la ferme, et du software, ici les algorithmes de croissance des végétaux » ironise Marc Oshima.

aerofarms-system-rendering1124
Crédits : aerofarms.com

1 000 tonnes de choux et salades par an

Les avantages sont nombreux à privilégier ce type d’agriculture, à savoir des rendements maximums tout au long de l’année, une arrivée à maturité des légumes en 12 à 16 jours permettant de 22 à 30 récoltes par an, une baisse de 95 % des besoins en eau, aucun besoin de pesticides, une garantie bio et sans OGM, et un recyclage intégral des nutriments non utilisés. Les dépenses électriques sont largement compensées par le besoin quasi nul de logistique, la ferme étant située en ville, proche du consommateur final. Selon AeroFarms, cette ferme produira 1 000 tonnes de choux et salades par an, et a déjà créé 78 emplois.

Ce type de production a le vent en poupe, économisant l’espace agricole et proposant un produit de qualité à proximité du consommateur, reprenant le concept de « ferme verticale ». Une nécessité puisque selon les estimations, au cours de ce siècle, 80 % des Hommes vivront dans les villes.

Sources : Business InsiderSciences & Avenir