in ,

Plus de 3 milliards d’objets de la Voie Lactée révélés par une étude colossale

galaxie voie lactée étoiles
Une vue en gros plan de l'encadré. Crédits : DECaPS2/DOE/FNAL/DECam/CTIO/NOIRLab/NSF/AURA

Le plus grand catalogue céleste de la Voie lactée au monde a récemment été construit grâce à des données collectées depuis l’observatoire interaméricain Cerro Tololo, au Chili, exploité par la National Science Foundation (NSF) des États-Unis. Les images révèlent plus de 3,3 milliards d’objets avec des détails époustouflants.

La Voie lactée avec des détails extraordinaires

Imaginez une photo de groupe de plus de trois milliards de personnes sur laquelle chaque individu serait reconnaissable. C’est un peu la même chose ici. Nous devons ce portrait (disponible ici) à l’enquête DECaPS2. Il s’agit d’une étude du plan de la Voie lactée vue du ciel austral prise à des longueurs d’onde optiques et proches de l’infrarouge, ce qui permet ainsi de passer outre les voiles de poussière qui obscurcissent généralement les observations.

L’enquête a duré deux ans et a produit plus de dix téraoctets de données à partir de 21 400 expositions individuelles. L’un des principaux défis provenait du grand nombre d’étoiles qui peuvent se chevaucher dans l’image et rendre difficile leur distinction. Les chercheurs ont tout de même réussi à distinguer chaque objet grâce à plusieurs outils informatiques.

L’enquête couvre désormais 6,5 % du ciel nocturne et s’étend sur une longueur de 130 degrés. Cela équivaut à 13 000 fois la zone angulaire de la pleine Lune.

galaxie voie lactée étoiles
Le nouvel ensemble de données contient 3,32 milliards d’objets célestes. Crédits : DECaPS2/DOE/FNAL/DECam/CTIO/NOIRLab/NSF/AURA
voie lactée galaxie étoiles
Pour référence, l’image des données DECaPS2 est superposée sur une image montrant le ciel complet. L’encadré est une vue d’une petite partie des données DECaPS2. Crédits : DECaPS2 / DOE / FNAL / DECam / CTIO / NOIRLab / NSF / AURA / E. Slawik.
galaxie voie lactée étoiles
Une vue en gros plan de l’encadré. Crédits : DECaPS2/DOE/FNAL/DECam/CTIO/NOIRLab/NSF/AURA

Une incroyable caméra

Cette collection sans précédent de 3,32 milliards d’objets a été capturée par l’instrument Dark Energy Camera (DECam) du télescope Víctor M. Blanco, disponible à l’Observatoire interaméricain Cerro Tololo (CTIO).

L’appareil photo de 570 mégapixels contient 74 CCD construits spécifiquement pour être sensibles à la lumière décalée vers le rouge des galaxies et des étoiles lointaines. DECam propose également un champ de vision de 2,2 degrés capable d’enregistrer une zone du ciel vingt fois plus grande que la Lune vue de la Terre en une seule image. Ce large champ de vision nécessite l’utilisation d’un système de cinq lentilles, chacune ayant une forme unique pour corriger une variété d’aberrations optiques, la plus grande de ces lentilles mesurant près d’un mètre de diamètre.

De manière plus globale, cette caméra intègre la Dark Energy Survey. Il s’agit d’un programme visant à cartographier des centaines de millions de galaxies dans le but de mieux comprendre la nature de l’énergie noire qui est responsable de l’accélération de l’expansion de l’univers.

Brice Louvet

Rédigé par Brice Louvet

Brice est un journaliste passionné de sciences. Ses domaines favoris : l'espace et la paléontologie. Il collabore avec Sciencepost depuis près d'une décennie, partageant avec vous les nouvelles découvertes et les dossiers les plus intéressants.