in

En plein effort, dire des gros mots permettrait d’accroître ses performances !

énervé insulte sport rage
Crédits : iStock

Des chercheurs britanniques se sont rendu compte d’un phénomène : en plein effort, les personnes proférant des paroles vulgaires étaient un peu plus fortes que d’ordinaire. Une étude traitant de cette question assez incroyable est menée depuis des années.

Les chercheurs en psychologie de la Keele University (Royaume-Uni) savent depuis 2009 que proférer des grossièretés permet d’augmenter les performances et de mieux résister à la douleur. Depuis, ces derniers poursuivent leurs recherches concernant les avantages que l’on impute à devenir vulgaire lors d’un effort physique. Leur dernière étude relayée par la BBC est d’ailleurs très étonnante.

Les psychologues ont réuni 29 volontaires dans le cadre d’une séance de vélo d’appartement et 52 autres personnes à qui il a été demandé de faire un exercice physique manuel. Les tests ont été pratiqués deux fois : la première sans gros mots et la seconde avec carte blanche au niveau des obscénités pour les volontaires.

« Lorsque nous avons dit aux gens de répéter un juron ou un mot neutre pendant qu’ils pédalaient, nous avons observé une augmentation de performance avec le juron », a confié chercheur Richard Stephens dans un article publié dans Wired.

Il s’avère que la puissance physique augmentait de 3 % sur 30 secondes durant le test du vélo accompagné de jurons. Concernant le test de force manuelle, la puissance des volontaires accroissait en moyenne de 8 % lorsque ces derniers lançaient des grossièretés.

L’étude sera bientôt présentée à la conférence annuelle de la British Psychological Society et Richard Stephens expliquera son point de vue : les résultats des recherches ne traduisent pas un effet aléatoire des obscénités sur les performances physiques. Cependant, l’expert et son équipe ne savent toujours pas quelle est la cause de cet effet. Ils ont néanmoins quelques hypothèses :

« Peut-être s’agit-il d’une désinhibition générale. Dire des gros mots peut être libérateur, vous êtes moins coincé, moins prudent. Le bénéfice vient peut-être de là. »

Désormais, lorsque l’on verra à nouveau un sportif devenir vulgaire en plein effort, nous comprendrons d’où cela provient !

Sources : BBC – Wired – Slate