in ,

Pays-Bas : pourquoi le téléphone ancien du premier ministre a-t-il fait polémique ?

premier ministre pays-bas
Crédits : Mark Rutte / Wikimedia Commons

Certaines personnes ont un mode de vie simple par choix dont Mark Rutte, l’actuel premier ministre néerlandais. Ce dernier n’a pas de smartphone dernier cri, mais un téléphone portable Nokia qu’il utilise depuis près d’une dizaine d’années. Toutefois, l’utilisation de ce téléphone par cet homme politique a récemment fait polémique.

Une curieuse polémique

De nombreuses personnes sont à l’affût des dernières sorties en matière de smartphone, désirant acquérir le dernier appareil à la mode. Au contraire, d’autres s’accommodent très bien d’anciennes machines dont les fonctions se limitent assez souvent aux appels et aux SMS. Malgré leur relégation au second plan, les « dumbphones » ne sont pas morts et en 2018, nous évoquions même des ventes en hausse. Il faut dire que certains de ces appareils sont ultrarésistants, comme le mythique Nokia 3310.

Mark Rutte, actuel premier ministre des Pays-Bas, aime se montrer proche de la population, se déplace souvent à vélo et surtout utilise un dumbphone : le Nokia Asha 301. Il s’agit d’un téléphone portable certes à écran couleur (240 × 400 pixels) dont les capacités sont très limitées. Citons également son capteur photo à 2 mégapixels, son lecteur audio, sa radio FM et sa connectivité Bluetooth 3.0. Comme l’explique le journal néerlandais Leeuwarder Courant dans un article du 20 mai 2022, le Nokia Asha 301 pécherait surtout par son manque de mémoire. Toutefois, le Premier ministre a récemment suscité une véritable polémique quant à l’utilisation de cet appareil. Mais pourquoi ?

nokia asha 301
Crédits : capture YouTube / PhoneArena

Une simple « erreur de jugement »

À l’instar de nombreux pays européens, les Pays-Bas obligent le Premier ministre à archiver entièrement ses conversations officielles. Ainsi, tout ce que l’homme politique communique avec son Nokia doit être sauvegardé. Or, le journal batave De Volkskrant a dernièrement demandé une retranscription de ses conversations au sujet de la gestion de la pandémie de Covid-19 en 2020. Seulement, voilà, les journalistes ont affirmé que de nombreux messages avaient été effacés. Mark Rutte a expliqué avoir fait du tri dans son appareil, justement à cause de la faible mémoire de ce dernier. L’homme a assuré ne pas avoir eu l’intention de cacher quoi que ce soit et que le choix de ce téléphone serait une simple « erreur de jugement« .

Il faut dire que quelques semaines avant cette affaire, Mark Rutte avait déjà eu des problèmes avec son Nokia. Lors d’un voyage à New York, l’appareil n’a pas pu se connecter au réseau téléphonique des États-Unis en raison d’une incompatibilité. Son équipe a acheté un autre smartphone pour assurer l’archivage des conversations, mais de retour aux Pays-Bas, le Premier ministre aurait à nouveau utilisé son dumbphone. Étrange, n’est-ce pas ?