in

OSIRIS-REx, la mission de la NASA pour ramener un morceau d’astéroïde.

Crédits : NASA

Jusqu’à maintenant, nous n’avons ramené sur Terre que des morceaux de la Lune et des poussières de la queue de la comète 81P/Wild. La NASA a l’ambition de rajouter un astéroïde à son tableau de chasse, avec la mission OSIRIS-REx, qui devrait ramener en 2023 un échantillon de la surface de Bennu, un astéroïde géocroiseur.

La cible de l’agence spatiale est un astéroïde de type B, un caillou relativement rare, composé d’argile, de silicates, et de composés organiques (à base de carbone). La composition exacte de ces objets est encore mal connue, et ils n’ont pour l’instant été observés que par des télescopes. Ils contiennent peut-être certains des éléments volatils formés en même temps que notre système solaire. Bennu est aussi sur une orbite assez proche de celle de la Terre, et l’atteindre devrait être relativement simple, en tout cas selon les standards du voyage interplanétaire.

Après avoir ramassé son bout d’astéroïde, la sonde devrait manœuvrer pour se placer sur une trajectoire qui croise l’orbite terrestre, puis larguer sa capsule, qui atterrira sur Terre pour nous ramener les premiers échantillons d’astéroïde en bon état, c’est à dire qui n’aient pas été complètement carbonisés pendant la rentrée atmosphérique, comme c’est le cas pour toutes les météorites que les scientifiques cherchent avidement.

En plus de collecter un échantillon, OSIRIS-REx aura d’autres tâches comme l’étude de la structure de Bennu, et de l’effet Yarkovsky, une force minuscule crée par l’émission de photons dans l’infrarouge qui influence les trajectoires des astéroïdes d’une façon encore mal connue. Comprendre cet effet nous permettra de mieux prédire les orbites de ces objets, et de savoir plus longtemps à l’avance si nous risquons une collision avec eux.

La NASA espère ramener au moins 60 grammes d’astéroïde. Le lancement de la sonde est prévu pour 2016, et le retour de l’échantillon en 2023.

La meilleure image de Bennu jusqu'à présent, obtenue par radar en 1999. 
La meilleure image de Bennu jusqu’à présent, obtenue par radar en 1999. Crédits : NASA

– Illustration : NASA