in ,

Observez l’effet Magnus avec un ballon de basket jeté du haut d’un barrage

Crédits : Capture vidéo / Youtube / Veritasium

L’effet Magnus, c’est la conséquence d’un tir de balle enveloppé ou lifté (vocabulaire différant selon les sports). La rotation du ballon couplée à un tir puissant engendre une déviation de la dépression créée en arrière de la balle pour finalement la faire dévier de sa trajectoire longitudinale. Et plus la vitesse de la balle est grande, plus le résultat est impressionnant.

Voici ce que donne l’effet Magnus lorsqu’un ballon de basket est lâché du haut d’un barrage. Celui-ci est d’abord lâché sans rotation initiale. La balle va alors descendre verticalement et ne sera légèrement déportée qu’à cause du vent.

Ensuite, le ballon est relâché, mais cette fois-ci avec une forte rotation initiale. La vitesse très importante couplée à cette rotation va déporter la balle à plusieurs centaines de mètres du premier jet ! L’air autour du ballon a fortement été dévié pendant sa chute, provoquant un changement de trajectoire inattendu.

Le ballon finit sa course dans l’eau à une vitesse tellement importante qu’il finit d’ailleurs par y rebondir presque comme s’il avait heurté du bitume. Regardez la vidéo postée par Veritasium, où Derek Muller explique un peu plus ce phénomène fascinant.

L’un des plus beaux buts de l’histoire du football est celui du brésilien Roberto Carlos sur un coup franc tiré à 35 mètres des buts de Fabien Barthez en 1997. Le tir de l’extérieur du pied a provoqué un effet Magnus qui a permis au ballon de contourner le mur français et de rentrer dans les cages en surprenant le gardien. Un tir magnifique.

Mais l’effet Magnus a également intéressé certains industriels. Ainsi, l’Allemand Anton Flettner mis au point des systèmes de propulsion composés de gros cylindres verticaux en rotation capables de produire une poussée longitudinale lorsque le vent est sur le côté. Ces énormes rotors ont été testés sur le Buckau, qui réussit à traverser l’Atlantique en 1926.