in

Un impressionnant nuage au-dessus du CERN relance les théories du complot

Crédits : tpsdave / Pixabay

Une vidéo postée le 27 juin dernier par Freedom Fighter Times, un youtubeur connu pour ses théories du complot, lance plusieurs interrogations sur les activités du CERN à Genève.

La vidéo commence par une photographie prise le 24 juin au-dessus du CERN. Sur celle-ci, on peut voir un nuage étrange, orageux. Freedom Fighter Times demande des comptes au CERN. Selon lui, c’est une boule d’énergie qui, par sa localisation, serait directement liée aux actions du centre de recherche. Il affirme que les scientifiques jouent avec la nature. Toujours d’après les dires du Youtubeur, ce nuage serait une boule d’énergie, conséquence directe d’un programme qu’il appelle AWAKE. Enfin, il certifie que le CERN serait en train d’ouvrir des portes vers des univers parallèles. Pour Freedom Fighter Times, le nombre de poursuites judiciaires à l’encontre de l’établissement serait une preuve des agissements louches des scientifiques.

Cependant, le CERN a lancé son programme AWAKE en 2013. Il avait pour but de pousser l’accélérateur de particules et de « repousser les limites de l’accélération de particules« , selon l’organisme. Le CERN a l’habitude des théories du complot qui sont régulières. En effet, l’organisation scientifique possède le plus grand accélérateur de particules du monde, ce qui ouvre la voie à des fantasmes. Certains voient des significations étranges dans les logos. Mais l’organisme a tenu à rassurer : « Le grand collisionneur de hadrons (LHC) et les tests se sont parfaitement déroulés ces dernières semaines, et rien de spécial n’a été relevé en juin« .

Source : Meteociel/modele GFS
Carte prévision de MUCAPE MULI (potentiel orageux) pour le soir du 24 juin 2016, générée le matin même. Crédits : Meteociel/modele GFS

Joëlle Rodrigues, auteure de la photographie en question, affirme que ce n’est qu’un gros cumulonimbus qui n’a pas de provenance particulière. Elle critique même l’utilisation faite de son image : « Ma photo a été utilisée par certains pseudo-journalistes sans autorisation pour soutenir une théorie que je ne cautionne pas« . En réalité, la carte météorologique issue du modèle GFS (archive) prouve bien un potentiel orageux important sur la zone de Genève dans la soirée du vendredi 24 juin, ce qui justifie la présence de cet imposant nuage orageux, très classique en été.

Sources : Bfmtv, Joelle Rodrigue-photo