in

Une nouvelle espèce de dinosaure aux dimensions gigantesques découverte en Australie

Credit: Wikimedia commons

Une équipe de paléontologues annonce la découverte en Australie d’os fossilisés d’une espèce de dinosaure géant jusqu’alors inconnue. Baptisé Savannasaurus elliottorum, il mesurait 14 mètres de long.

Des paléontologues ont annoncé jeudi la découverte dans le Queensland, en Australie, de restes fossilisés d’une espèce de dinosaure inconnue appartenant à la famille des sauropodes, plus connue sous le nom des titanosaures, les plus grands animaux terrestres qui n’ont jamais vécu. Baptisé Savannasaurus elliottorum, l’animal était donc herbivore et pouvait mesurer jusqu’à 14 mètres de long.

Reconstitution de Savannasaurus elliottorum
Credit: Reconstitution de Savannasaurus elliottorum / Travis Tischler / © Australian Age of Dinosaurs Museum of Natural History

 

Seulement 20 à 25% des ossements ont été retrouvés : la plupart du torse, les membres intérieurs et le bassin. Mais les archéologues n’en demandaient pas tant pour imaginer l’animal. Savannasaurus Elliottorum mesurait environ la moitié d’un terrain de basket, son cou pouvait atteindre les 6 mètres de long, et sa queue 3 mètres. L’animal, en plus d’être très long, se distingue aussi par sa finesse, avec une largeur  d’environ 1,5 mètre seulement.

La paléontologue Stephen Poropar pose aux côtés des restes fossilisés de Savannasaurus elliottorum
Credit: La paléontologue Stephen Poropar pose aux côtés des restes fossilisés de Savannasaurus elliottorum / Juddy Elliot – © Australian Age of Dinosaurs Museum of Natural History

La découverte est une aubaine, et reconstruction du Savannasaurus Elliottorum permettra de comprendre les origines des titanosaures australiens. Des études antérieures apparentaient les dinosaures australiens aux animaux de Laurasia (ancien continent de l’hémisphère Nord : Europe et Asie). Peu probable, puisque le Laurasia et le Gondwana (Amérique du Sud, Antarctique et Australie) étaient séparés par des océans.

Il est aujourd’hui convenu que les titanosaures d’Australie étaient liés aux dinosaures d’Amérique du Sud, dont les ancêtres seraient arrivés en Australie en passant par l’Antarctique il y a 105 millions d’années, alors que les trois continents étaient encore attachés.  Pendant la plus grande partie du Crétacé, l’Antarctique était trop froid pour permettre à ces gros herbivores de survivre à un tel voyage, mais une période de réchauffement produite il y a environ 105 millions d’années aurait a pu rendre possible ce passage par le sud, estiment les chercheurs.

Quoi qu’il en soit, cette découverte apporte de nombreuses réponses pour comprendre les origines de cette espèce.

Source : AFP