in

Elle sera la première femme chinoise à sortir dans l’espace

L'astronaute chinoise Wang Yaping en octobre dernier. Crédits : CNSA via Reuteurs

La Chine vient de lancer avec succès son deuxième équipage de trois astronautes vers sa nouvelle station spatiale Tianhe. La taïkonaute Wang Yaping, qui passera six mois à bord avec ses collègues masculins Zhai Zhigang et Ye Guangfu, deviendra également la première femme chinoise à effectuer une sortie dans l’espace.

Un nouvel équipage chinois dans l’espace

La capsule Shenzhou 13 a été lancée avec succès depuis le Centre de Jiuquan, dans le désert de Gobi, ce vendredi à 18h23 (heure française), coiffée au-dessus d’une fusée Longue Marche 2F. Le vaisseau devrait s’arrimer à la station Tianhe environ huit heures plus tard. Shenzhou 13 accostera au port nadir, qui fait face à la Terre. Cela signifie que la capsule devra se rapprocher de son module depuis une direction perpendiculaire à la Terre (manœuvre de rendez-vous radial ou R-bar).

Un nouvel équipage de trois taïkonautes se trouvera à bord : Wang Yaping (41 ans), Zhai Zhigang (55 ans) et Ye Guangfu (41 ans). Tous resteront environ six mois à bord. Pour information, il s’agissait de l’équipe de renfort pour la mission Shenzhou 12 revenue sur Terre le mois dernier après trois mois en orbite.

Interrogée ce jeudi depuis le centre de lancement de Jiuquan, Wang Yaping a souligné que l’équipage donnerait à nouveau une conférence depuis l’orbite aux étudiants chinois comme ce fut le cas lors de la mission précédente.

L’astronaute a également abordé les procédures de sécurité. En cas de problème grave avec le vaisseau spatial Shenzhou 13, les autorités chinoises prévoient le lancement d’urgence d’une autre capsule de sauvetage visant à ramener les astronautes en temps opportun.

station chine astronaute chinoise
Illustration de nouvelle station chinoise entièrement assemblée. Crédits : CNSA

Première sortie extravéhiculaire pour une astronaute chinoise

Au cours de leur séjour, entre les travaux de maintenance de la station et la réalisation d’un certain nombre d’expériences en médecine aérospatiale et en physique de la microgravité, le trio effectuera deux à trois sorties dans l’espace visant à l’installation de bras robotiques. Wang Yaping, la deuxième Chinoise à avoir séjourné dans l’espace dans le cadre de la mission Shenzhou 10 lancée en 2013, devrait mener l’une de ces sorties. Il s’agira alors d’une première pour une astronaute chinoise.

Shenzhou 13 sera la dernière grande mission de l’agence spatiale chinoise cette année. Six autres sont prévues l’année prochaine pour terminer la construction de la station. Une fois achevée, la structure fera environ un quart de la taille de l’ISS. À bord, les astronautes mèneront diverses expériences scientifiques et se prépareront aux vols de longue durée dans l’espace. Il n’est pas non plus exclu qu’un astronaute européen puisse un jour l’intégrer également.