in

Nous savons enfin quelle heure il est sur Saturne

Saturne et ses anneaux. Crédits : Pixabay.

Grâce aux nouvelles données de la sonde Cassini, la NASA vient de résoudre un mystère de longue date concernant l’une des planètes les plus emblématiques de notre système : Saturne, et plus précisément la durée d’une journée sur celle-ci. 

La sonde Cassini n’est plus depuis plusieurs mois, mais ses dernières données récoltées avant son trépas nous sont parvenues il y a peu. Et force est de constater que ces informations ont été précieuses. Nous pouvons, grâce à la sonde, désormais estimer l’âge des anneaux de Saturne (entre 10 et 100 millions d’années). Nous savons également qu’ils sont condamnés. Il y a quelques jours, un nouveau mystère était résolu : la durée d’un jour sur Saturne. L’information échappait jusqu’alors aux astronomes. Réponse : il dure 10 heures, 33 minutes et 38 secondes terrestres.

Le mystère Saturne

Nous avions la réponse pour les autres planètes de notre système, car chacune présente à un moment donné une surface solide. Ce n’est pas le cas de Saturne. Et sans surface solide, les astronomes n’avaient aucun repère à suivre pendant sa rotation. La géante possède également un champ magnétique inhabituel qui “brouille” son taux de rotation. Il a donc fallu aller chercher l’information ailleurs : dans les anneaux de la planète.

Pendant les plongées de Cassini à travers ces anneaux, les instruments à bord ont été en mesure d’examiner la manière dont les objets glacés et rocheux – qui composent les anneaux – réagissaient aux vibrations internes à la planète. Ces vibrations entraînent en effet des variations de son champ gravitationnel qui sont en quelque sorte « captées » par les anneaux. En examinant ces oscillations, Christopher Mankovich et son équipe de l’UC Santa Cruz ont donc pu suivre les mouvements de l’intérieur de la planète – et donc sa rotation.

Saturne
Saturne et trois de ces lunes : Mimas (au-dessus de la ligne d’anneau), Janus (touchant la ligne d’anneau), et Tethys (ci-dessous) Crédits : NASA/JPL-Caltech/Institut des sciences spatiales

« Les anneaux nous ont donné la réponse »

« Les chercheurs ont utilisé les ondes enregistrées dans les anneaux pour scruter l’intérieur de Saturne. Ils ont alors pu révéler cette caractéristique de la planète tant recherchée, note Linda Spilker, responsable scientifique du projet Cassini. Et c’est un résultat vraiment solide. Les anneaux nous ont donné la réponse ». Ce nouveau taux de rotation s’avère donc légèrement plus court que les estimations précédentes. La sonde Voyager, de passage en 1981, avait en effet évalué ce taux à 10 heures, 39 minutes et 23 secondes.

On rappelle par ailleurs que Cassini nous a également permis il y a quelques jours d’éclaircir un autre mystère. Il s’agit ici non pas de Saturne, mais de l’une de ses lunes. Les astronomes en charge de la mission s’attendaient en effet à voir l’été s’installer du côté de l’hémisphère nord de Titan en 2017. Or, ce n’était toujours pas le cas il y a quelques jours. Une récente image signée de la sonde a finalement témoigné la présence de précipitations, preuve que l’été est bel est bien arrivé.

Source

Articles liés :

Les anneaux de Saturne font pleuvoir de la matière organique sur la planète

D’où vient le « sable » de Titan, la lune de Saturne ?

Que sait-on sur Titan, la plus grande lune de Saturne ?

Nous savons enfin quelle heure il est sur Saturne
noté 4.7 - 3 vote[s]