in

Menacés de disparition, des dauphins roses ont été filmés dans le port de Hong Kong

Crédits : Chem7 / Wikimedia Commons

Le port de Hong Kong, pourtant très industrialisé, a été il y a quelques jours le théâtre de jeu d’une espèce rare et menacée justement par l’activité humaine, le dauphin rose, aussi appelé le dauphin blanc de Chine.

Pourtant bordé de gratte-ciel et bondé de cargos, le port de Hong Kong a vu un étonnant invité se mouvoir dans ses eaux, le dauphin rose, aussi appelé dauphin blanc de Chine (Sousa chinensis). Il s’agit d’un mammifère qui n’a pas toujours cette jolie couleur, puisqu’il naît d’abord gris. Seulement, voir évoluer ces dauphins dans ce port n’est pas vraiment une bonne nouvelle.

« Nous sommes passés de 158 dauphins en 2003 à seulement 61 dauphins en 2014. Les chiffres sont encore plus bas en 2015, mais nous ne sommes pas encore en mesure de diffuser les données exactes« , explique  Samuel Hung, président de la Société de conservation des dauphins de Hong Kong, dans cette vidéo publiée par National Geographic le 6 mai dernier. En effet, la forte activité industrielle a un impact négatif sur cette espèce, par le bruit, la pollution, et de nombreux autres facteurs.

La surpêche, par exemple, qui « diminue le nombre de proies et augmente le risque de rester piégé dans un filet de pêche« , ou encore la pollution, qui « peut supprimer le système immunitaire des dauphins et affecter leurs capacités à se reproduire« , mais aussi le trafic maritime, qui perturbe significativement leur sonar et multiplie les collisions avec les cargos, causant la plupart du temps la mort de ces mammifères.

De plus, une source de stress supplémentaire pour les dauphins roses est sur le point de voir le jour, avec la construction d’un pont de 30 kilomètres de long reliant la ville de Hong Kong avec les villes de Zhuhai et de Macao, et qui passera au-dessus de la rivière des Perles, l’un des territoires de ces mammifères. « Une de nos préoccupations majeures, c’est le faible succès reproducteur des dauphins à cause de la pollution » explique Samuel Hung, qui s’inquiète fortement pour l’avenir de la population de dauphins roses à Hong Kong. « Les dauphins roses peuplent nos eaux depuis longtemps, ils font partie de notre héritage. Nous voulons qu’ils continuent à utiliser Hong Kong comme une partie de leur territoire. En tant qu’amis, nous voulons les aider. C’est très important pour garder notre environnement aussi intact que possible. Pas uniquement pour notre propre bénéfice, mais aussi pour les générations futures.« 

Source : nationalgeographic