in

L’or de votre alliance provient (peut-être) de cette collision d’étoiles

Illustration d'artiste de deux étoiles à neutrons en collision. Crédits: NASA / Swift / Dana Berry

Une collision d’étoiles à neutrons survenue dans notre Galaxie aurait permis de fournir à notre planète une partie de son or. Les détails de l’étude qui l’affirme sont publiés dans la revue Nature.

Nous savons que les éléments les plus lourds, tels que le platine, ou l’or, sont créés dans un processus appelé « capture rapide de neutrons ». Dans l’idée, un noyau atomique se met rapidement en contact avec un groupe de neutrons libres avant de se désintégrer. Ce processus nécessite une énergie folle que seuls les événements les plus extrêmes de l’Univers peuvent proposer. C’est notamment le cas des supernovae, ou des collisions d’étoiles à neutrons. Les éléments les plus lourds de notre système solaire – et de notre planète – pourraient donc provenir de l’un de ces deux événements. Mais lequel ?

Il y a 100 millions d’années, à 1 000 années-lumière

Pour tenter de le savoir, une équipe d’astronomes de l’Université Columbia, à New York, a récemment analysé les restes d’isotopes radioactifs – versions de molécules avec un nombre différent de neutrons – retrouvés dans une ancienne météorite. Ils ont ensuite mené des simulations informatiques pour évaluer les valeurs d’isotopes produites par des collisions d’étoiles à neutrons.

En comparant ces données, il ressort qu’une collision survenue il y a 100 millions d’années à environ 1 000 années-lumière du Soleil aurait pu fournir à notre système de nombreux éléments lourds. Plus précisément environ 70 % des atomes de curium, peut-on lire, 40 % des atomes de plutonium, et des millions de tonnes d’or et de platine.

alliance or
Une récente collision d’étoiles à neutrons a aspergé notre système solaire d’éléments précieux. Crédits : Pixabay

Au total, les chercheurs proposent que cet hypothétique événement aurait pu distribuer à notre système solaire 0,3 % de tous ses éléments lourds. Le reste vient probablement d’autres événements du même type, plus anciens. Il se peut alors que votre alliance, votre collier, ou tout autre bijou en or que vous possédez soit composé d’atomes forgés lors de cet événement cataclysmique, il y a plus de 4,5 milliards d’années. Tout comme votre montre en platine (si vous en avez une). Si un tel choc devait être observé aujourd’hui, ce serait le point le plus lumineux du ciel nocturne.

Notons que les fusions d’étoiles neutrons – ces cadavres d’étoiles massives – sont plutôt rares dans notre Galaxie. De tels événements ne se produisent que tous les quelques millions d’années seulement. En revanche, les explosions de supernovas sont beaucoup plus fréquentes. Il y en aurait une tous les 50 ans environ, rien que dans la Voie lactée. C’est justement parce que ces événements sont plus fréquents qu’ils ne sont probablement pas à l’origine de nos éléments lourds. Sinon, il y en aurait beaucoup plus. L’or et le platine ne seraient pas aussi rares – et donc pas aussi chers.

Source

Articles liés :

Découverte de l’un des plus anciens amas d’étoiles de l’Univers

Vie extraterrestre : c’est autour de ces étoiles qu’il faut chercher

75 % de toutes les étoiles pourraient ne pas permettre à la vie de se développer