in

Les réseaux sociaux vous connaissent mieux que vos proches

Crédits : LoboStudioHamburg / Pixabay

Et si Facebook vous connaissait mieux que votre entourage ? Des chercheurs américains de l’Université de Cambridge et de Stanford ont publié dans le journal de l’académie des sciences des États-Unis une thèse qui prétend que les traces de l’activité des internautes sur les réseaux sociaux en disent davantage sur leur personnalité que n’en connaît leur entourage, même le plus proche.

Les ordinateurs vous connaissent mieux que vos proches ! Des chercheurs américains ont conçu un algorithme capable de prédire la personnalité de l’individu en fonction des « likes » qu’il attribue sur Facebook. Pour concevoir ce programme informatique, les auteurs de ces travaux ont utilisé un échantillon de 86 220 utilisateurs de Facebook, qu’ils ont soumis à un questionnaire chargé d’évaluer les différents traits de leur personnalité.

Après avoir comparé les « likes » d’un individu et les réponses de ses propres amis ou de sa famille, il n’y a que le conjoint (e) qui réussit à obtenir des résultats similaires à ceux calculés à partir du questionnaire et des « likes » Facebook. Au-delà des résultats obtenus par cet algorithme, ces travaux montrent que les machines auront, dans un avenir proche, une capacité à mettre au jour les caractéristiques psychologiques des individus de façon probablement beaucoup plus efficace que les humains.

« À l’avenir, les gens pourraient abandonner leur propre jugement psychologique et se fier aux ordinateurs lorsqu’ils prendront des décisions importantes pour leur vie, telles que choisir des activités, des voies de carrière, ou même des partenaires romantiques. »

Autre point mis en avant par les chercheurs, l’exploitation des données à des fins commerciales. En effet, Facebook regroupe des millions de données vous concernant. La firme pourrait se servir du pouvoir de son réseau social pour mener des tests de personnalité très poussés à l’insu des internautes. Big Brother, vous voilà !

Repéré sur Journal de la Science