in

Les pièces d’un jeu de société vieux de 1 700 ans retrouvées en Norvège

Crédits : Université de Bergen

Les pièces d’un jeu de société vieux de 1 700 ans, datant de l’âge du fer romain, ont été retrouvées en Norvège. Selon les archéologues, celui-ci aurait permis de forger des relations durables avec des commerçants venus de loin.

Une équipe de chercheurs dirigée par Morten Ramstad, du Musée de l’Université de Bergen, annonce avoir découvert les pièces d’un ancien jeu de société dans un cairn à l’ouest de la Norvège.

Les 18 pièces étudiées, datées à environ 300 après J.-C., ont été retrouvées parmi des fragments d’os, de poteries et de verre brûlé. Le site contenait également des morceaux de charbon de bois carbonisés, laissant à penser qu’il s’agit en réalité d’une ancienne fosse de crémation, dans laquelle le corps d’un individu a probablement brûlé, entouré de quelques objets funéraires.

Un ancien jeu romain

La présence de ces pièces de jeu – parmi lesquelles figurent quelques dés à quatre faces de forme allongée – suggère que cet individu a été en contact avec des représentants de l’Empire romain.

« Les jetons et les dés s’intégraient dans un jeu de société inspiré du Ludus latrunculorum, un jeu de stratégie romain datant du IIIᵉ siècle av. J.-C., explique Morten Ramstad. Le propriétaire était probablement une personne de haut rang qui appartenait à [une tribu régionale d’élite] ».

Le jeu des latroncules (Ludus latrunculorum), comme d’autres anciens jeux romains, s’apparentait un peu aux échecs et au backgammon. Selon l’archéologue, ce jeu est devenu populaire parmi les peuples germaniques, avant de finalement se propager plus au nord, vers la Scandinavie.

jeu
Les deux côtés d’une pièce de jeu. Crédits : Université de Bergen

Tisser et entretenir des liens commerciaux

Le site archéologique, connu sous le nom d’Ytre Fosse, se positionne en effet de manière stratégique près de la ligne d’Alverstraume, une route maritime importante qui, pendant l’âge de fer, reliait le nord de la Norvège à l’Europe continentale.

En outre, comme le souligne l’archéologue, les personnes qui contrôlaient différents points le long de cette voie de navigation étaient « celles qui détenaient le pouvoir dans leurs zones tribales locales ».

Il ajoute que « les nombreux et grands monticules funéraires trouvés le long d’Alverstraumen sont un témoignage de cet ancien paysage politique », au sein duquel « de puissants groupes pouvaient taxer les marchandises et/ou rendre hommage à ceux qui naviguaient dans le détroit ».

jeu
Le site d’Ytre Fosse. Crédits : Université de Bergen

Ainsi, à la manière de ce cliché moderne selon lequel certains contrats peuvent se négocier autour d’une partie de golf, nous pourrions ici imaginer que le fait de jouer à ces jeux de société permettait à l’époque de forger ou d’entretenir des relations commerciales avec des peuples marchands venus de loin.

Source