in

Les munitions au plomb menacent l’environnement et notre santé !

Crédits : Wikipedia

En plus de la biodiversité, les munitions au plomb menacent l’environnement et la santé selon un rapport européen. Il indique que chaque année, des dizaines de milliers de tonnes de plomb se retrouvent dans la nature à cause du tir sportif et de la chasse.

Publié le 12 septembre 2018, le rapport de l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) est sans appel : le plomb des munitions tirées par les chasseurs et autres sportifs du genre est une importante source de pollution.

Les chiffres pour l’Europe sont les suivants : 30 à 40 000 tonnes de plomb ont été utilisés en 2013. À lui seul, le tir sportif en mobilise jusqu’à 20 000 tonnes par an. L’ECHA indique qu’en plus de la menace pesant sur la biodiversité, le plomb des munitions est un danger à la fois pour l’environnement en général, mais aussi pour la santé humaine.

Ainsi, le rapport estime qu’il est nécessaire d’adopter des mesures comme le remplacement de la grenaille de plomb par de la grenaille d’acier. Il existe d’ailleurs déjà une alternative du genre à un coût à peine plus élevé, ce qui ne devrait pas représenter un frein à l’achat.

Quoi qu’il en soit, cette mesure pourrait permettre de moins polluer les écosystèmes et d’éviter la mort de 1 à 2 millions d’oiseaux chaque année, en particulier les faisans et les perdrix pouvant ingérer par accident la grenaille de plomb, évidemment toxique.

En ce qui concerne la santé humaine, la mesure permettrait de réduire les risques liés à l’exposition à la poussière de plomb dans les champs de tir – ainsi qu’au moment de la consommation du gibier. Il s’agit d’un risque déjà soulevé il y a quelques mois dans un autre rapport, cette fois élaboré par l’Agence française de sécurité sanitaire (Anses). D’ailleurs, l’Anses n’avait pas hésité à préconiser une consommation de gibier limitée à trois fois par an.

Sources : Actu EnvironnementConsoGlobe

Articles liés :

Qu’est-ce que l’eutrophisation des eaux, ce processus désastreux pour la faune et la flore

Comment l’Australie empêche ses déchets de rejoindre les océans

Cartographie : Voici comment la pollution marine s’accumule depuis 57 ans