in

Le port prolongé du masque provoque-t-il un manque d’apport en oxygène ?

Crédits : Pxhere

Les réseaux sociaux pullulent de fake news, notamment en ce qui concerne le port du masque. L’une d’entre elles conseille de retirer le masque toutes les dix minutes afin de mieux respirer. Selon la publication, cette méthode permettrait d’éviter l’hypoxie ainsi que d’autres effets secondaires importants.

Une fake news virale

La pandémie de Covid-19 aura décidément eu son lot de fake news. Après les e-mails frauduleux surfant sur des informations complotistes et la destruction d’équipements 5G ayant soi-disant un lien avec le coronavirus, les masques sont désormais la cible. Circulant depuis mai 2020, une publication sur Facebook est devenue virale. Selon cette dernière, l’utilisation prolongée du masque provoquerait l’hypoxie, c’est-à-dire un manque d’apport en oxygène au niveau des tissus de l’organisme. Il est même question d’une hypoxie cérébrale, autrement dit un faible approvisionnement en oxygène au niveau du cerveau. Or, l’hypoxie prolongée peut mener à une perte de conscience, un coma voire une mort cérébrale.

« Ce qui est recommandé est de l’utiliser seulement si vous avez quelqu’un en face ou très proche, et il est important de se souvenir de l’enlever toutes les 10 minutes pour continuer à vous sentir en bonne santé » peut-on lire à la fin de la publication.

Signée par un “Dr. Dennis A Castro B” imaginaire, la publication a depuis été estampillée “fausse information” par Facebook. Crédits : La santé par l’hygiénisme – Eatman / Facebook (capture)

Aucun fondement scientifique

Interrogé par 20 Minutes, le pneumologue Jean-Philippe Santoni, de la Fondation du Souffle, a indiqué qu’il n’existait aucune étude scientifique valable établissant un lien entre l’hypoxie et le port du masque. L’expert a en effet souligné le fait que les masques chirurgicaux et les masques en tissu laissent passer l’oxygène. De plus, le personnel soignant porte depuis longtemps des masques FFP2 et n’a jamais eu aucun problème. Le pneumologue a également affirmé recevoir régulièrement des patients atteints d’asthme sévère. Or, les consultations se déroulent avec des masques sans aucun souci.

Jean-Philippe Santoni est même allé jusqu’à utiliser un oxymètre afin de faire un test sur sa propre personne. Après cinq heures d’intervention dans un bloc opératoire en portant un masque FFP2, ce dernier n’a constaté aucun changement concernant le taux d’oxygène dans son sang. Mais quelle est l’origine de cette fake news ? Il semble que le texte original provienne d’un article publié le 3 mai 2020 dans Vanguard News, un quotidien nigérian.

Enfin, outre le fait qu’il s’agisse d’une fake news, ce genre de publication peut générer de l’anxiété dans un contexte sanitaire déjà très anxiogène.

Ce chirurgien a également fait le test :