in ,

Le noyau terrestre se révèle différent de ce que nous pensions

Crédits : Shea Huening / Flickr

Il va falloir revoir les manuels scolaires. Selon une étude chinoise, le noyau interne de la Terre se décomposerait en deux régions distinctes. La graine, la partie la plus interne de la planète, serait en effet divisée en deux couches d’épaisseur similaire, formées chacune de cristaux alignés différemment.

Au coeur de la Terre, dans sa partie la plus centrale, se trouve le noyau interne : une « boule » solide de 1216 kilomètres de rayon, essentiellement constituée de fer. Or, une récente étude chinoise révèle que ce noyau de fer solide serait en réalité constitué lui-même de deux régions distinctes, dont l’épaisseur serait à peu près équivalente : une région externe, et une région interne.

Selon cette nouvelle étude, les cristaux de fer au sein de la couche externe seraient alignés selon un axe Nord-Sud, tandis que dans la boule interne, ces mêmes cristaux seraient orientés d’est en ouest. Des différences d’alignement qui pourraient signer l’existence de différences plus importantes dans la nature des composants de ces deux régions distinctes, lesquelles pourraient être en réalité constituées de deux cristaux différents.

Pour parvenir à ce résultat, les scientifiques ont analysé la nature des signaux émis par des répliques sismiques. Les tremblements de Terre de grande magnitude font en effet vibrer tout le globe. Des vibrations dont les géophysiciens savent depuis longtemps qu’elles peuvent fournir de précieux renseignements sur la nature des matériaux traversés (un peu comme si on frappait sur un objet pour en déterminer sa structure grâce aux vibrations).

Comprendre la constitution et l’évolution de la graine est essentiel pour estimer la pérennité du précieux champ magnétique terrestre, qui nous protège des particules hautement chargées en énergie en provenance du Soleil.

En savoir plus : Nature Geoscience

– Crédits photo : Shea Huening