in ,

Le foetus, première victime du tabagisme

Crédits : maxknoxvill / Pixabay

Selon les derniers chiffres du Baromètre santé 2014 de l’Inpes, nombreuses sont les femmes qui continuent à fumer tout le long de leur grossesse. La France est même le pays où le taux de femmes enceintes qui fument pendant leur grossesse est le plus important, malgré les dangers avérés du tabagisme sur l’enfant.

En France, le taux de femmes qui continuent à fumer durant le 3ème et dernier trimestre de leur grossesse est de 17,8%. Un chiffre alarmant révélé par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), et qui n’évolue pas énormément depuis plusieurs années puisqu’en 2011, elles étaient encore 20% à fumer lors du dernier trimestre, et ce malgré les multiples dangers déjà connus du tabac sur le bébé.

Lorsqu’une femme continue de fumer pendant la grossesse, les risques de faire une fausse-couche au premier trimestre sont triplés, et le tabagisme est aussi responsable de plus d’un tiers (35%) des grossesses extra-utérines. Il est un réel ennemi de la maternité, provoquant un vieillissement accéléré des ovaires. La muqueuse utérine, elle, est moins bien vascularisée ce qui est défavorable à l’implantation de l’œuf.

Durant la grossesse, le sang de la future maman est chargé en monoxyde de carbone. Il circule donc moins bien, et ainsi le bébé reçoit bien moins d’oxygène. Son rythme cardiaque s’en trouve ralenti, et il est bien moins tonique dans le ventre de sa mère.

Le tabac ralentissant la circulation sanguine dans le placenta, le bébé reçoit beaucoup moins des apports énergétiques dont il a besoin, et par conséquent, il grandit moins que les autres bébés. Les enfants dont la mère a fumé environ 10 cigarettes par jour durant la grossesse pèsent en moyenne 200 grammes de moins que les autres à la naissance. Il en va de même pour sa taille et pour son périmètre crânien. Son système immunitaire s’en trouvera bien entendu affaibli, et l’enfant sera plus propice à faire de l’asthme par exemple, ou à subir d’autres difficultés respiratoires.

Des dangers avérés et bien connus mais la difficulté de renoncer à fumer chez les femmes enceintes, comme sur l’ensemble de la population, persiste. Marisol Touraine, la ministre de la Santé a annoncé la mise en place au deuxième trimestre de 2015 d’un logo apposé sur tous les paquets de cigarettes mettant en garde les femmes enceintes. Pour plus d’informations ou un accompagnement dans votre sevrage, contactez Tabac Info Service au 3989.

 Source : inpes, lefigaro