in

La Grande Barrière de corail ne “fait plus de bébés”

La Grande barrière de corail. Crédits : Pixabay

Deux épisodes de blanchiment sévère des coraux, enregistrés en 2016 et 2017, ont empêché la reconstitution de nouveaux coraux. En cause : le réchauffement de l’océan.

Le corail est particulièrement vulnérable aux fluctuations de son environnement. Une hausse des températures – ou une acidification des eaux – par exemple, mène alors ces organismes à chasser les algues dont ils dépendent, à cause du stress. On observe alors un blanchiment des coraux. S’il est parfois possible de ré-absorber ces petites algues, des conditions stressantes trop persistantes mènent inévitablement les coraux à mourir. Et forcément, sans adultes reproducteurs, pas de bébés.

89 % de nouvelles larves en moins

Dans une étude, publiée dans la revue Nature, les chercheurs expliquent avoir examiné le nombre de coraux adultes ayant survécu à deux épisodes de blanchiment de masse, observés en 2016 et 2017. Durant ces deux années, la température de l’eau est restée très élevée comparée à d’habitude. Les chercheurs ont également analysé le nombre de « nouveau-nés », avant de comparer ces données aux mesures prises avant les épisodes. Il ressort de cette étude que la reconstitution des coraux en 2018 avait été sérieusement touchée par la perte d’adultes reproducteurs. Plus précisément, la reconstitution de nouveaux coraux aurait chuté de 89 %.

« Les coraux morts ne font pas de bébés, explique dans un communiqué Terry Hughes, du Centre australien de recherche sur les études de récifs coralliens de l’Université James Cook. Il est le principal auteur de l’étude. En 2016 et 2017, près de la moitié des coraux de la Grande Barrière de corail sont morts à cause de la température record de la mer ».

corail
Dans la Grande Barrière, « les coraux ne font plus de bébés »

La mort programmée du corail ?

Et forcément, il y aura des conséquences. « La composition des futurs adultes sera différente que par le passé », poursuit le chercheur. Une configuration différente qui menace l’intégrité tout entière du récif. Les chercheurs estiment que le renouvellement des coraux pourrait se rétablir au cours des cinq ou dix prochaines années, si et seulement s’il n’y a pas d’autres épisodes de blanchiment en masse. Or, les prévisions ne vont pas en ce sens. La hausse des températures ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

Certains chercheurs prévoient en effet jusqu’à deux épisodes de blanchiment par décennie à partir de 2035, et chaque année après 2044. Du moins si rien n’est entrepris pour réduire de manière drastique les émissions de gaz à effet de serre. À ce rythme, le corail n’aura bientôt plus le temps de se rétablir, et mourra à petit feu.

Source

Articles liés :

Et si l’on utilisait l’impression 3D pour sauver les coraux ?

Enfin, Hawaï bannit les crèmes solaires qui détruisent les coraux

Le blanchissement des coraux s’accélère de façon dramatique

Notez cet article