in

La baie de Naples menacée par un super volcan en dormance

Crédits : Wikimedia Commons / 1Chiki1

Il s’agit des « Champs Phlégréens », ou du « Campi Flegrei » en italien. Véritable épée Damoclès, la plus grande structure volcanique de toute l’Europe pourrait engendrer des dégâts incommensurables, et inquiète les scientifiques.

Des éruptions volcaniques, l’Italie en porte un sac. Toutefois, le pire pourrait être encore à venir. Formée au cours de deux éruptions majeures il y a respectivement 36.000 et 14.000 ans, cette gigantesque structure volcanique large de 13 km est en dormance, mais pourrait menacer toute la partie sud de l’Italie, avec les villes de Pouzzoles et Cumes en première ligne. Selon de récentes estimations, plus d’un million de personnes vivraient ainsi à l’intérieur même ou à proximité du Campi Flegrei.

L’ogre inquiète ainsi les scientifiques, pourtant, la menace est invisible. Bien qu’il paraisse en parfaite inactivité, il a été constaté par des experts un rehaussement de 10 centimètres du niveau global du sol entre 2012 et 2013, phénomène se traduisant par le remplissage de la chambre volcanique sous-jacente par de la lave. Les scientifiques ont en effet récemment identifié un lac de lave en fusion à une profondeur de trois kilomètres sous la surface du sol. L’étendue présenterait 2 à 3 kilomètres d’envergure, selon les estimations.

Néanmoins, certains scientifiques pondèrent encore leurs mots prétextant qu’il y a peu de chances qu’un aussi grand volcan avec un cratère aussi large (13 kilomètres) puisse entrer en éruption dans un avenir proche. Mais une région aussi densément peuplée pourrait bien se voir menacée par de petites éruptions, qui sont elles, beaucoup plus probables.

Sources : Maxisciences, Volcanpro

Brice Louvet

Rédigé par Brice Louvet

Brice est un journaliste passionné de sciences. Ses domaines favoris : l'espace et la paléontologie. Il collabore avec Sciencepost depuis près d'une décennie, partageant avec vous les nouvelles découvertes et les dossiers les plus intéressants.