in

Invasions Vikings : Des hommes assoiffés de femmes plus que de richesses ?

Il existe une nouvelle théorie tentant d’expliquer les motivations de ce peuple scandinave qui ont voulu envahir l’Europe et notamment la France au IXe et Xe siècle. Il s’agirait principalement de rechercher des épouses et concubines pour combler les jeunes vikings désirant affirmer leur statut social et donc leur autorité. Ces derniers étaient-ils donc plus assoiffés de femmes que de guerre et de conquêtes ?

La guerre fait surtout partie intégrante dans l’histoire de ce peuple puisque de nombreux raids ont été menés pendant plusieurs siècles, notamment en France. La Bretagne fût pillée, tandis que la ville de Paris a été assiégée plusieurs fois en l’an 845, 856, 861 et entre 885 et 887.

Il faut attendre l’an 1015 pour que ces conquêtes s’arrêtent en Europe. La nouvelle théorie expliquée dans la revue Evolution and Human Behavior est étonnante, mais tiendrait la route. Les Vikings auraient été en recherche de partenaires féminines, ce qui permettait aux jeunes de s’affirmer dans une société très polygame et hiérarchisée en fonction de la richesse de chacun. En effet, un homme ayant beaucoup de femmes était susceptible de posséder beaucoup de richesses.

« Le mariage polygame augmente la concurrence mâle-mâle et crée un groupe d’hommes non mariés », indique l’étude menée par Mark Collard, anthropologue de la Fraser University (Colombie-Britannique, Canada).

Ce cumul de mariages aurait laissé bon nombre d’hommes sur le côté et c’est ce genre de « pénurie » qui aurait été une des motivations principales des raids vikings. La théorie se base principalement sur de récentes analyses archéologiques concernant des fosses communes, mais également sur des textes anciens comme les Sagas des Islandais.

Les comportements « à risque » de la société viking auraient donc augmenté pour retrouver un équilibre en quelque sorte. Cependant, cette motivation n’aurait pas concerné l’intégralité des hommes seuls :

« Nous ne disons pas que tous les Vikings sont partis. Beaucoup l’ont fait, d’autres non. La vie sociale à l’époque des Vikings était aussi compliquée que la vie sociale actuelle. »