in ,

Insolite : la Lune a son propre évêque catholique

évêque Lune William Donald Borders
Crédits : muratart/IFLScience

Le diocèse d’Orlando couvre une grande partie de la grande région centrale de la Floride (ce qui représente plus de 400 000 résidents catholiques), mais aussi la Lune. Nous devons cette étrangeté à une règle obscure du Code de droit canonique de 1917.

Le Code de droit canonique de 1917 (Codex Iuris Canonici), aussi appelé code pio-bénédictin, est la première codification officielle, intégrée et systématique de l’ensemble des lois, décrets et règles gouvernant l’Église catholique, dans son aspect institutionnel. Selon ce Code, tout territoire nouvellement découvert tombe sous l’évêché d’où l’expédition de découverte est partie.

Retour cette fois en 1968. William Donald Borders est nommé premier évêque d’Orlando. Son diocèse englobe neuf comtés intégrant des centaines de villes. À l’époque, c’est déjà pas mal, mais ce diocèse va rapidement devenir beaucoup plus important, du moins sur le papier. Un an plus tard, les premiers humains poseront en effet les pieds sur la Lune. La mission Apollo 11 décollera de Cap Canaveral, en Floride, un territoire sous la « coupe » de l’évêque William Donald Borders. Dès lors, il devint le premier évêque lunaire.

« Vous savez, Saint-Père, je suis l’évêque de la Lune« 

Quelques jours plus tard, le journal catholique de Floride du 25 juillet 1969 titrait : « Les chefs religieux louent l’atterrissage d’hommes sur la Lune« . L’évêque apparaissait alors en première page avec le cardinal de New York Terrence Cooke, tous deux photographiés lors d’une visite des installations de Cap Canaveral à la veille du décollage d’Apollo 11, avec l’énorme fusée Saturn V derrière eux.

Suite au succès d’Apollo 11, au cours de sa visite ad limina au pape Paul VI (la visite quinquennale que tout évêque catholique est tenu de faire à Rome), Borders lui aurait confié les mots suivants : « Vous savez, Saint-Père, je suis l’évêque de la Lune« . Le pape aurait été brièvement déconcerté, avant que l’évêque ne lui explique finalement le contexte.

Notez que le pape avait suivi avec intérêt cette mission lunaire à la télévision. Il avait même été photographié en train d’observer la Lune à travers un télescope à l’Observatoire du Vatican qui se situe près de Castel Gandolfo (résidence d’été du pape).

évêque Lune William Donald Borders
Le pape Paul VI accueille l’évêque William D. Borders lors de sa visite en 1969. Crédits : UCatholic

Après avoir atteint l’âge de la retraite, à 75 ans, William Donald Borders présenta sa lettre de démission au pape Jean-Paul II, qui l’accepta le 6 avril 1989. Il mourut finalement en 2010 à l’âge de 96 ans. L’actuel évêque du Diocèse d’Orlando est John Gerard Noonan. Jennifer Drow, sa secrétaire aux communications, assure que son responsable religieux ne se considère pas comme évêque de la Lune, ni de la Station spatiale internationale d’ailleurs (également lancée depuis Cap Canaveral).

S’il était pris au sérieux, ce fameux diocèse d’Orlando deviendrait alors le plus grand du monde, avec près de 38 millions de kilomètres carrés de terrain couverts.

Brice Louvet

Rédigé par Brice Louvet

Brice est un journaliste passionné de sciences. Ses domaines favoris : l'espace et la paléontologie. Il collabore avec Sciencepost depuis près d'une décennie, partageant avec vous les nouvelles découvertes et les dossiers les plus intéressants.