in

“Hyperloop”: Le voyage en train supersonique pourrait être possible dès 2018

Le train supersonique « Hyperloop » est en bonne voie de concrétisation. En effet, l’une des deux entreprises engagées dans sa réalisation a annoncé qu’elle venait de recevoir l’accord lui permettant de construire un terrain d’essai en Californie (États-Unis). Grâce à cette autorisation, la société espère développer suffisamment sa technologie pour ouvrir une première ligne publique dès 2018.

Ce jeudi 21 janvier, le chef d’exploitation d’Hyperloop Transportation Technologies a annoncé que la société venait de se voir accorder une autorisation afin de construire une piste d’essais de 8 km en Californie dans le but de mettre au point son projet de transport supersonique. “Après plus de deux ans et demi de recherche et développement, nos équipes passent un nouveau palier. Nous disposerons du premier système Hyperloop au monde capable de transporter des passagers”, s’est félicité le PDG de l’entreprise, Dirk Ahlborn, dans un communiqué relayé par The Verge.

Pour rappel, l’Hyperloop est un moyen de transport en cours de développement reposant sur un système de tube à basse pression capable de propulser, via un champ magnétique, des capsules de voyage à plus de 1220 km/h. Si le concept a initialement été présenté par Elon Musk (fondateur de Tesla Motors) en 2013, ce dernier a toutefois préféré laisser son projet libre de droits afin que toute entreprise puisse tenter de rendre une telle technologie opérationnelle.

© Hyperloop Transportation Technologies
Crédits : Hyperloop Transportation Technologies

Un projet en grande voie de concrétisation

Pour mener ses premières expérimentations grandeur nature, la société Hyperloop Transportation Technologies prévoit d’installer sa piste d’essais dès la mi-2016 près de la nouvelle ville de Quay Valley, en Californie. Au travers de ces tests, l’entreprise espère pouvoir perfectionner son Hyperloop jusqu’à le rendre capable de relier San Francisco et Los Angeles, deux villes distantes de 600 kilomètres, en seulement 30 minutes. Objectif que la startup entend bien atteindre avant 2018 puisqu’il s’agit de la date à laquelle elle envisage de mettre en service une première liaison publique.

Notons que si cette technologie venait à devenir pleinement fonctionnelle, elle marquerait une véritable révolution dans le domaine des transports. En effet, outre sa vitesse record, l’Hyperloop se veut également plus écologique et plus économique que n’importe quel autre moyen de locomotion. De plus, les conditions météorologiques n’ayant en théorie aucun impact sur son fonctionnement, il en serait ainsi enfin terminé des retards à répétition les jours de mauvais temps.

Par ailleurs, la société concurrente Hyperloop Technologies devrait également mener des tests un peu plus tardivement sur un terrain d’ores et déjà acquis dans l’État du Nevada. Autant dire que le projet Hyperloop n’a jamais été aussi concret qu’aujourd’hui !

Sources : ABCTheVergeFuturasciences