in

Un étrange objet découvert en orbite à la périphérie du système solaire

Crédits : ESO/L. Calçada/Nick Risinger

Les scientifiques ont découvert un mystérieux objet transneptunien, une petite planète dont l’orbite est située au-delà de celle de Neptune. En effet, l’objet encore non identifié surnommé Niku serait situé à la périphérie du système solaire et pourrait confirmer l’existence de la neuvième planète.

On connait déjà beaucoup d’objets mineurs et les scientifiques en trouvent encore régulièrement, mais Niku ne se comporterait pas comme le reste de ces planétoïdes. D’abord, son orbite se situe sur un plan incliné à 110 degrés par rapport à celui du système solaire. De plus, il évolue par un mouvement rétrograde, c’est-à-dire que sa révolution par rapport au soleil ne s’effectue pas dans le sens des aiguilles d’une montre lorsqu’on le regarde depuis le pôle Nord du plan de révolution, comme la plupart des planètes et des satellites. Ces deux différences combinées sont les causes de la singularité de Niku.

D’après l’astrophysicien Matthew Holman du Centre d’astrophysique de Harvard-Smithsonian qui a fait partie de l’équipe internationale de scientifiques qui ont découvert Niku, « cela suggère qu’il y a encore beaucoup de choses hors du système solaire dont nous ne sommes pas conscients. ».

Ce qui étonne vraiment les chercheurs est ce qui a pu donner cette orbite contraire au flux d’à peu près tout le reste du système solaire. « Le mouvement cinétique force tout à avoir un même sens de rotation » explique l’astronome Michele Bannister de l’université Queens à Belfast au Royaume-Uni, « c’est comme avec une toupie, chaque particule tourne dans la même direction. »

Le fait que Niku ne tourne pas dans le sens habituel amène les scientifiques à penser qu’il a dû entrer en collision avec quelque chose d’autre ou qu’il a été attiré par une autre force gravitationnelle, mais on ne sait pas encore de quel objet il pourrait s’agir. Il est possible que niku fasse partie d’un groupe d’objets ayant tous un alignement inhabituel par rapport au plan du système solaire.

Cette hypothèse rappel un autre rassemblement d’objets inhabituellement alignés dans la ceinture de Kuiper qui a donné lieu à la suggestion de l’existence d’une planète X, une supposée neuvième planète faisant partie du système solaire et repérée indirectement par l’observation de ce rassemblement d’objets. Sa période de révolution serait de 10.000 à 20.000 ans. Les scientifiques examinent actuellement si les mouvements de Niku pourraient aux aussi être attribués à l’existence de cette neuvième planète, mais « nous ne connaissons pas encore la réponse », admet Holman.

Comme le dit Konstantin Batygin, l’un des chercheurs qui a suggéré l’existence de la neuvième planète « il ne s’agit en ce moment que d’un indice, mais si ce soupçon se développe en une histoire complète ce serait fantastique. ».

Sources : ScienceAlert, NewScientistarXiv.org