in

Et si la paresse était directement liée à notre instinct ?

Crédits : Pixabay

Des chercheurs suisses ont observé un fait plutôt étonnant : le cerveau humain penche généralement vers une minimisation de l’effort, alors qu’une grande quantité d’énergie est utilisée pour aller contre ce penchant à la paresse et à la sédentarité !

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la sédentarité est l’un des 10 facteurs de risque de mortalité dans le monde. En effet, plus de 80 % des adolescents n’ont pas une activité physique suffisante, et un adulte sur 4 manque d’exercice. Or, des chercheurs de l’Université de Genève (UNIGE) se sont intéressés à ce qu’il se passe dans le cerveau concernant le décalage entre l’intention de faire du sport et le passage à l’acte en lui-même.

Ainsi, les recherches publiées dans la revue Neuropsychologia le 26 juillet 2018 consistaient à étudier l’activité neuronale de 29 volontaires, à qui il a été demandé de choisir entre l’activité physique et la sédentarité. Selon les résultats, le cerveau – au niveau du cortex fronto-médial et du cortex fronto-central – a recours à des quantités importantes d’énergie pour s’extirper d’une attirance inexorable vers une minimisation de l’effort.

Il s’agit effectivement d’un combat qui se joue entre l’envie de ne rien faire et la volonté de faire de l’activité physique. Cette dualité trouverait sa source dans l’idée que nos ancêtres devaient parfois éviter les activités physiques pour maximiser leurs chances de survie – ce qui n’est plus le cas aujourd’hui.

Prenons par exemple le fait que certaines personnes prennent un abonnement dans une salle de sport, mais n’y vont jamais ou très peu. Lors de précédentes études, des chercheurs ont nommé ce phénomène « paradoxe de l’activité physique ». Celui-ci est relatif à la raison – faire du sport pour être en bonne santé est une bonne idée – mais aussi à l’affect – l’inconfort et la fatigue liés à l’activité physique ne me font pas envie – et tout cela se joue naturellement dans notre cerveau !

Sources : Le NouvellisteFutura SciencesTechno-Science.net

Articles liés :

La paresse a-t-elle conduit Homo erectus à l’extinction ?

Un quart de l’humanité ne bouge pas assez pour sa santé !

En combien de temps un excès de calories se transforme-t-il en gras indésirable ?