in ,

En Norvège, les robots tueurs inquiètent la communauté internationale

Crédits : iStock

La Norvège développe actuellement de nouveaux missiles capables de tuer sans intervention humaine et de prendre la décision de tirer sur leur cible. Une vive polémique autour de ces « robots tueurs » qui inquiètent l’ONU et la Ligue norvégienne pour la paix.

Depuis plusieurs mois, le gouvernement norvégien développe ces « munitions aériennes partiellement autonomes » tristement nommées « robots tueurs » qui ne font absolument pas l’unanimité au pays. Ils seront rattachés aux nouveaux avions de combat norvégiens, les Joint Strike Fighter. Une avancée technologique qui pose des questions éthiques.

« Cette technologie soulève plusieurs questions morales, notamment sur ce qui se passe si l’humain disparaît totalement du champ de bataille au profit des machines, ou encore sur qui sera tenu responsable en cas d’erreur ou d’attaque violant le droit international », pointe The Local.

Le gouvernement norvégien a attribué 2,2 milliards de couronnes (environ 260 millions d’euros) pour développer le missile. Alexander Harang, membre de la Ligue norvégienne pour la paix, juge que ces nouveaux missiles violent la loi internationale. Il a contacté tous les partis politiques au printemps dernier pour demander qu’un débat ait lieu au sein du Parlement norvégien… sans le moindre retour.

Le rapporteur de l’ONU Christof Heyns s’inquiète également des implications d’une telle technologie. « Ces dix dernières années, on a vu s’accroître la distance entre le soldat et sa cible. Mais ce qui se passe là, c’est que l’arme devient le combattant. La Norvège est un gros exportateur d’armes. Nous devons donc être particulièrement attentifs aux questions éthiques que soulève ce projet », précise-t-il.

De son côté, la ministre norvégienne de la Défense, Ine Eriksen Søreide, confirme que la question est complexe, mais elle refuse que le projet soit mis en suspens en attendant qu’un débat ait lieu : « Il serait inopportun d’interdire le développement des robots tueurs. Il est aujourd’hui difficile de savoir ce que recouvre cette notion. Il n’y a actuellement aucune technologie qui puisse vraiment recevoir ce qualificatif ».

Les tests devraient commencer au début de l’année prochaine pour que les missiles soient opérationnels en 2025.

Source : 7sur7

Avatar

Rédigé par Alexis Chavetnoir