in

Le « dernier témoin d’Hitler » raconte les dernières minutes de la vie du Führer

Zentralbild Adolf Hitler besichtigt mit seinen engsten Mitarbeitern im Mai 1939 die neuerrichteten Befestigungsanlagen des "Westwalles". UBz: Hitler auf seiner Besichtigungsreise im Gau Saarpfalz. v.l.n.r: Generalinspekteur der Luftwaffe General Erhard Milch, Reichsführer-SS Heinrich Himmler, Chef des Oberkommandos der Wehrmacht Generaloberst Wilhelm Keitel und Adolf Hitler. 6567-39 / Crédits : Wikipedia

Ancien garde du corps d’Adolf Hitler, Rochus Misch, décédé en 2013 à l’âge de 96 ans, a été l’une des dernières personnes à avoir vu l’ancien leader allemand vivant. Dans son ouvrage « Hitler’s Last Witness » (Le dernier témoin de Hitler), il racontait les dernières minutes de la vie Hitler.

« Hitler’s Last Witness : The Memoirs of Hitler’s Bodyguard » (le dernier témoin d’Hitler : les mémoires du garde du corps d’Hitler) sera republié à la fin du mois de mai de cette année au Royaume-Uni. Ce garde du corps, c’est Rochus Misch, ancien peintre en bâtiment devenu garde du corps du Führer et décédé en 2013 à l’âge de 96 ans. Il a été l’un des derniers à voir l’ancien leader allemand vivant et le premier à découvrir son corps.

L’ancien garde du corps raconte dans cet ouvrage comment le leader nazi avait déclaré que tous les soldats allemands étaient « libérés » de leur loyauté et qu’il voulait que son corps soit incinéré avant qu’il ne se suicide. Il ne voulait pas non plus « que l’on abuse de son corps comme ce fut le cas pour Mussolini ».

Le 30 avril 1945, dans son bunker, Hitler apprend par le General Keitel que son armée a échoué à contenir l’encerclement soviétique à Berlin et que la fin de la Seconde Guerre mondiale était alors inévitable. Rochus Misch vit alors le leader entrer dans son étude, suivi par Eva Braun, sa femme et Otto Günsche, adjudant, fermer la porte derrière eux, en l’informant qu’ils ne voulaient être dérangés.

Bundesarchiv, Bild 183-S33882 / CC-BY-SA 3.0

Après un peu d’agitation dans le bunker, Misch est allé ouvrir la porte et est entré dans l’étude. « Mon regard est d’abord tombé sur Eva. Elle était assise, les jambes repliées et la tête inclinée vers Hitler. Ses chaussures étaient sous son fauteuil. À côté d’elle, Hitler, mort. Ses yeux étaient encore ouverts et sa tête légèrement inclinée vers l’avant ».

Par la suite, Rochus Misch fut enlevé par l’armée soviétique et emprisonné pendant huit ans dans des camps au Kazakhstan et en Sibérie avant de retourner à Berlin en 1953 pour y reprendre son travail de peintre en bâtiment. Tout au long de sa vie, il a décrit Hitler comme un « patron formidable » qui n’était « pas une brute ».

Source