in

Découverte en Chine d’un squelette antique recouvert de cannabis

Crédits : iStock

Une équipe d’archéologues annonce avoir déterré dans les déserts de la Dépression de Tourfan, au Nord-Ouest de la Chine, le squelette d’un homme mort il y a entre 2.500 et 2.800 ans, recouvert d’un linceul en cannabis.

La Dépression de Tourfan, dans la région du Xinjiang, est connue pour être la plus basse du globe après la Mer Morte, avec une altitude de -154 mètres. Mais plus important, la région abritait il y a entre 2000 et 3000 ans le royaume Subeixi. Une véritable oasis dans le désert devenue cité-étape pour les voyageurs pendant leur périple le long de la Route de la Soie.

C’est donc dans cette région que la tombe de cet homme, parmi 240 autres tombes, a été découverte. Selon les premières analyses, l’homme en question avait environ 35 ans au moment de son décès, mais plus surprenant, il reposait au milieu de treize plants de cannabis disposés autour de son corps. Les tiges des plantes ont été coupées et disposées en diagonale sur sa poitrine.

Les Hommes entretiennent une relation de longue date avec le cannabis, à des fins diverses. Comme le chanvre, notamment, utilisé pour fabriquer des cordes et des vêtements; les graines, consommés pour ses bienfaits nutritifs à partir des huiles qu’elles contiennent, mais également pour leurs effets thérapeutiques; des graines de cannabis avaient en effet été retrouvées dans la tombe d’une femme morte à la même époque dans cette même région, qui aurait souffert d’un cancer du sein. Plus notoirement, certain(e)s font usage du cannabis pour ses effets euphorisant. Cette découverte, inédite, semble aujourd’hui suggérer que la plante pouvait avoir également été utilisée dans le cadre de rituels funéraires.

Enfin, d’après les analyses faites par les chercheurs, les treize plantes disposées autour de la dépouille étaient toutes des femelles, et avaient été cueillies à la fin de l’été, quelques jours à peine avant l’enterrement de l’homme. Et parce que les têtes étaient recouvertes de trichomes glandulaires, qui contiennent du THC, l’ingrédient actif de cette plante, les chercheurs soupçonnent également que le cannabis était normalement utilisé comme une drogue psychoactive.

Via National Geographic