in

Décès de l’astronaute Alan Bean, le 4e Homme à avoir marché sur la Lune

Crédits : Wikimedia Commons/Matthew G. Bisanz

L’ancien astronaute d’Apollo 12 Alan Bean est décédé la nuit dernière à l’âge de 86 ans. Il était le pilote du module lunaire pour la mission d’atterrissage sur la Lune en novembre 1969 et la quatrième personne à y avoir marché.

Il avait à son actif deux missions dans l’espace et était le quatrième des douze hommes à avoir marché sur la Lune avant de se reconvertir dans la peinture à sa retraite. Il avait notamment passé 31 heures sur la Lune à déployer des expériences de surface avec le commandant Charles Conrad, et à collecter 34 kg de roches lunaires analysées ensuite sur la Terre. Il rejoint cette année le malheureux John Young, commandant d’Apollo 16, décédé en janvier dernier.

« Comme tous les grands explorateurs, Alan avait repoussé nos limites », a déclaré l’administrateur de la NASA, Jim Bridenstine, dans un communiqué. « Nous nous souviendrons de lui avec affection comme un grand explorateur qui n’a pas hésité à tendre la main pour embrasser l’univers ».

Né le 15 mars 1932 à Wheeler, au Texas, Alan Bean obtint son diplôme en génie aéronautique à l’Université du Texas en 1955. Il fréquenta ensuite l’école pilote de la Navy et fut l’un des quatorze stagiaires sélectionnés par la NASA en octobre 1963 pour devenir pilotes. « J’ai toujours voulu être un pilote », avait-il déclaré en 1998. « Je pense que ça avait l’air excitant, je voulais être courageux. Même si je ne l’étais pas à ce moment-là, je pensais que je pouvais apprendre à l’être ».

29 octobre 1969 : Pete Conrad, Dick Gordon et Alan Bean prennent la pose à Cape Canaveral avec le Saturn V de la mission Apollo 12 en fond. Crédits : NASA

Alan Bean prit finalement sa retraite de la NASA en 1981 et consacra une grande partie de son temps à la création artistique sur le thème de l’exploration spatiale. « Alan Bean a été la personne la plus extraordinaire que j’ai jamais rencontrée », déclarait il y a quelques heures l’astronaute Mike Massimino dans un communiqué. Son épouse, Leslie Bean, a par ailleurs déclaré que son mari était mort paisiblement, entouré de ceux qui l’aimaient. « Alan était l’homme le plus fort et le plus gentil que j’ai jamais connu », a-t-elle dit. « Il était l’amour de ma vie et il me manque beaucoup ».

Source