in

Covid-19 : un homme a presque succombé après avoir bu cinq litres d’eau !

Crédits : iStock

Au Royaume-Uni, Luke Williamson se trouvait en mauvaise santé lors du premier confinement. Après une suspicion d’infection au coronavirus SARS-CoV-2, sa famille lui a notamment conseillé de boire beaucoup d’eau. Seulement voilà, l’intéressé a suivi cette recommandation un peu trop à la lettre jusqu’au point de risquer la mort.

Une simple recommandation familiale

Durant les premiers mois de la pandémie de Covid-19, certaines personnes ont grandement paniqué. En février 2020, un père de famille s’est donné la mort en Inde, croyant être infecté par le coronavirus. Celui-ci ne voulait pas contaminer sa famille. Quelques semaines plus tard, 300 personnes sont mortes en Iran. Celles-ci pensaient que boire de l’alcool à haute résistance de type méthanol pouvait tuer le coronavirus dans leur corps. Toutes ces personnes avaient pris pour argent comptant des fake news circulant sur le Web.

Comme l’explique le Daily Mail dans un article publié le 29 décembre 2020, le Britannique Luke Williamson est quant à lui passé près de la fin. Pas de fake news dans cette affaire, seulement une simple recommandation de la part de sa famille. Durant le premier confinement au Royaume-Uni en mars/avril 2020, l’homme a senti sa santé décliner. Il n’était pas en forme depuis une semaine et sa famille lui a conseillé de boire beaucoup d’eau.

Crédits : Olichel / Pixabay

Une intoxication à l’eau

Un soir, Luke Williamson est allé prendre un bain et s’est ensuite effondré dans un bain de sang. Sa femme Laura n’a pas pu ouvrir la porte de la salle de bain, car celle-ci était verrouillée. Elle a donc parlé à son mari pour le tenir éveillé en attendant que les secours n’arrivent 45 minutes plus tard. Finalement inconscient, l’homme a été transporté aux urgences. Le problème s’explique simplement : Luke Williamson a bu beaucoup trop d’eau, à raison de 4 à 5 litres par jour ! Il a alors souffert d’une intoxication à l’eau.

En effet, l’eau a chassé le sodium de son organisme. On parle alors d’hyponatrémie, un mal causé par un taux de sodium inférieur à 135 millimoles par litre (mmol/L). Les symptômes sont les suivants : gonflement du cerveau (dont a souffert ce Britannique), léthargie, nausées, convulsions et dans certains cas, un coma voire un décès. S’il est très important de s’hydrater souvent, il faut donc rester prudent sur les quantités, au risque de diluer le sodium que le sang contient naturellement.

Pris en charge, Luke Williamson a passé pas moins de trois jours sous assistance respiratoire en soins intensifs. Lors de son arrivée, les médecins n’ont fait aucune promesse sur l’amélioration de la santé de l’homme. Toutefois, ce dernier s’en est tout de même sorti et a été placé en arrêt de travail durant six mois. Tiré d’affaire, il est toutefois encore souvent en proie à la fatigue reprend sa vie doucement. Il a même recommencé à travailler, mais seulement à mi-temps.