in

Covid-19 : quel est ce test de dépistage salivaire prévu pour cet été ?

Crédits : Marcello Casal / Wikipedia

Un consortium d’entreprises et de chercheurs français est à l’origine d’un premier test virologique salivaire. Baptisé EasyCov, celui-ci devrait être commercialisé cet été après avoir reçu une certification CE. Il s’agit là d’un dépistage qui se veut simple, plus pratique et plus rapide. Son application pourrait d’ailleurs séduire la Corse, désirant appliquer un dispositif baptisé Green Pass pour accueillir des touristes sans danger.

En attente de certification

Le test EasyCov est la création d’un consortium d’entreprises et de chercheurs français en grande partie basés à Montpellier. Ce dernier regroupe des sociétés telles que Skillcell et Vogo ainsi que le groupe Inovie, comptant environ 380 laboratoires sur le territoire. Citons également le laboratoire de recherche Sys2Diag, dirigé par le CNRS. Thomas Hottier, médecin biologiste co-dirigeant du groupe Inovie, a été interrogé par France Bleu le 31 mai 2020 :

« C’est un test rapide dont les résultats sont connus en moins d’une heure, contrairement à la PCR classique qui peut durer jusqu’à 24 heures. »

L’expert a également rappelé que le test est indolore. En effet, le prélèvement se fait sous la langue, si bien que celui-ci peut se réaliser en dehors d’un laboratoire de biologie médicale. Toutefois, la validation biologique reste sous la responsabilité d’un biologiste médical.

Les créateurs du test EasyCov indiquent avoir l’intention de le produire en grande quantité durant l’été 2020. Toutefois, le test a d’abord besoin de recevoir la certification CE, justifiant sa conformité aux normes de l’Union Européenne. Selon Thomas Hottier, cette étape pourrait se faire autour du 15 juin.

laboratoire
Le consortium est sur le point de commercialiser le test salivaire EasyCov. Crédits : Inovie

Une association Green Pass / EasyCov

Bien que ne résidant pas en Corse, Thomas Hottier est le fils d’Anthony Hottier, maire du village de Barrettali (Corse) entre 2001 et 2020. Ainsi, le spécialiste a suivi de près le débat autour du Green Pass. Il s’agit d’un dispositif permettant d’autoriser les touristes à se rendre sur l’île après avoir acquis la certitude que ces derniers ne sont pas atteints par le Covid-19.

Rien n’est encore certain en ce qui concerne le Green Pass pour la Corse. Toutefois, Thomas Hottier a déjà indiqué que le EasyCov était compatible avec le concept grâce à sa rapidité d’action. En effet, il est question de pratiquer des tests sur des personnes avant de prendre l’avion ou le bateau. Le test EasyCov intégré au dispositif Green Pass pourrait éviter à la Corse une catastrophe économique en sauvant la saison touristique tout en évitant une catastrophe sanitaire.