in

La Corée du Sud veut créer son propre métavers

Crédits : Maurizio Pesce / Flickr

Dans le cadre d’un plan national, le gouvernement de Corée du Sud va financer le développement de son propre métavers. Pour l’instant, ce K-métavers est le plus grand projet en la matière.

Un programme au budget très élevé

Le métavers est pour de nombreux observateurs la prochaine étape du développement d’Internet. Récemment, Facebook est devenu Meta et a communiqué sa volonté d’accélérer la mise au point de technologies en lien avec ce nouveau monde virtuel. Le géant a ainsi déjà présenté un gant à retour haptique spécialement conçu pour le métavers. Évoquons également un projet de plateforme de réalité mixte au Japon, auquel six villes du pays participeront dans un premier temps.

Dans un document publié le 26 janvier 2022, le ministère sud-coréen des Sciences, des Technologies, de l’Information et de la Communication a quant à lui communiqué sur son programme Digital New Deal. L’objectif ? Soutenir financièrement les sociétés ayant des projets de développement pour un métavers propre au pays : le K-métavers.

Annoncé en juillet 2021, le Digital New Deal a un budget mirobolant : 43,2 milliards d’euros. Cet argent servira à développer l’intelligence artificielle, les infrastructures de réseau et les autres technologies avec une échéance en 2025. Selon le ministère, le programme devrait selon les prévisions générer pas moins de 900 000 emplois et apportera ainsi beaucoup au pays d’un point de vue économique.

réalité virtuelle
Crédits : Sound on / Pexels

Des projets divers et variés

Quelques projets ont déjà assuré leur engagement dans le programme. Citons par exemple une technologie dont le but est d’aider au développement de la conduite autonome sur près de deux tiers des routes de Corée du Sud. Cette même technologie devrait permettre aux véhicules autonomes d’échanger des données en temps réel. Il s’agira notamment d’obtenir une fluidification du trafic tout en évitant les accidents.

Le budget sera consacré aux réseaux de données et aux projets d’intelligence artificielle à hauteur de 65 %. Évoquons également le développement et à la promotion du métavers (et services cloud) représentant 9 % du financement. Aussi, presque 6 % du budget concernera le développement de services numériques inédits au niveau de l’enseignement à domicile ainsi que des consultations médicales en ligne.

Par ailleurs, le gouvernement ne délaisse pas la culture, car un des projets impliquera la création d’un institut de langue coréenne dans le K-métavers. La Corée du Sud a également évoqué l’apparition d’une « académie du métavers ». Cet établissement prévu pour 2026 accueillera pas moins de 40 000 experts dans le domaine.