in

Ce gant haptique permet de ressentir les objets dans le métavers

Crédits : Facebook Reality Labs

Anciennement Facebook, Meta a récemment dévoilé un gant à retour haptique. Cet accessoire, dont les premiers tests sont pleins de promesses, permettra de ressentir les objets au sein du métavers. Néanmoins, le prototype n’est pas encore prêt à accompagner les actuels casques de réalité virtuelle.

Ressentir le virtuel avec toute la main

Fin octobre 2021, Facebook a changé de nom et s’appelle désormais Meta. L’objectif de ce changement était de signaler au monde que le géant allait se positionner beaucoup plus sérieusement sur les technologies de réalité virtuelle et augmentée. Pour preuve, Meta a commencé a dévoilé de premières informations sur le métavers, un monde virtuel fictif dans lequel tout sera possible selon Mark Zuckerberg.

En matière de réalité virtuelle, les casques VR sont évidemment indispensables, mais ces dernières années, plusieurs solutions haptiques ont vu le jour, dont des gants ou encore des chaussures. Or, comme l’explique Wired dans un article du 16 novembre 2021, Facebook Reality Labs, la branche R&D de Meta, a dévoilé un gant haptique prévu pour une utilisation dans le métavers. Toutefois, le gant en question comporte une particularité de taille.

En effet, il ne permettra pas de ressentir le monde virtuel du bout des doigts, mais avec toute la main. Le prototype a recours à des fluides qui, en poussant l’air à travers de fines poches, permet un gonflement et donc une pression au niveau de la main, incluant la paume. Cette solution se passe donc des habituels actuateurs qui ont une fâcheuse tendance à chauffer en plus d’être énergivores.

gant haptique meta
Crédits : Facebook Reality Labs

Un développement sur une décennie

Pour l’instant, le prototype de Meta est encore loin d’être au point. Néanmoins, il est question d’y ajouter dix fois plus de poches afin d’obtenir des sensations proches de la réalité. En revanche, la multiplication desdites poches rend leur gestion plus complexe et Meta n’a pas encore résolu ce problème. Le projet est également freiné par quelques interrogations concernant la durabilité de l’accessoire. En effet, pour que ce dernier fasse réellement l’objet d’une commercialisation à grande échelle, sa durabilité sera un atout indéniable. Cependant, il ne fait aucun doute que le gant de Meta est prometteur au niveau des futurs usages.

Selon le géant, l’accessoire pourra par exemple donner la sensation de taper sur un clavier virtuel. Toutefois, la sollicitation du gant devra passer par la détection de l’intention de la part de l’utilisateur. Pour y parvenir, Meta pense utiliser des bracelets ayant pour but de détecter les signaux de commande des mouvements en provenance des motoneurones (ou neurones moteurs). Enfin, Meta a d’ores et déjà affirmé qu’il faudra une dizaine d’années avant que cette technologie sera complètement mise au point, le temps de régler les différentes problématiques de développement.