in ,

Concentration : connaissez-vous « l’effet Batman » ?

Crédits : Flickr

Une étude américaine apporte une conclusion assez étonnante : les enfants seraient capables d’une meilleure concentration si au moment d’effectuer une tâche, ces derniers portent un déguisement de leur super-héros favori. Il semblerait que le jeu de rôle puisse avoir un effet positif au niveau de la persévérance.

Cette étude publiée le 16 décembre 2016 dans la revue Child Development n’avait à l’époque pas vraiment fait parlé d’elle. Menée par les chercheuses en psychologie Rachel E. White de l’Hamilton College, Emily Prager et Catherine Schaefer de l’Université d’état du Minnesota, l’étude a tenté de comprendre ce qui aide les enfants à se concentrer et à éviter de disperser leur attention. Les chercheuses ont évoqué ce qu’elles ont baptisé un « effet Batman ».

Pas moins de 180 enfants âgés de 4 à 6 ans se sont vus proposer un exercice sur ordinateur présenté comme très important mais avaient également à leur disposition un iPad sur lequel ils pouvaient jouer s’ils en ressentaient l’envie. A partir de cette base, les enfants ont été séparés en trois groupes. Dans un premier groupe, il leur a été demandé de réfléchir à leurs propres performances en se posant la question suivante : « est-ce que je travaille dur? ». En ce qui concerne le second groupe, il a été demandé aux jeunes de se poser la même question mais cette fois-ci à la troisième personne, par exemple : « est-ce que Harry travaille dur? ».

Le troisième groupe comportait alors une spécificité qui semble intrigante au premier abord. En effet, les enfants ont été invités à choisir un déguisement de super-héros comme Batman et Dora l’exploratrice et de s’interroger de la façon suivante : « Est-ce que Batman (ou Dora) travaille dur? ».

Selon les résultats, les chercheuses ont été en mesure de confirmer que les enfants du troisième groupe ont été ceux ayant davantage travaillé sur l’exercice et donc, ceux qui se sont le moins laissé distraire par la présence de l’iPad et la possibilité de jouer.

Quelques chiffres : les enfants du premier groupe âgés de 6 ans ont passé 35% de leur temps à travailler (20% pour ceux âgés de 4 ans). En revanche, les enfants du groupe des super-héros ont été plus concentrés car ceux âgés de 6 ans ont travaillé durant 55% de leur temps (32% pour les 4 ans). Les enfants du second groupe ont eu des résultats situés entre les deux premiers.

« Les enfants auxquels on avait demandé de réfléchir à la tâche comme s’ils étaient une autre personne avaient moins tendance à céder à la tentation immédiate et plus tendance à travailler », ont expliqué les chercheuses.

Ainsi, le concept de distance par rapport à soi-même entrerait en compte, alors que d’autres études  – dont une publiée en 2015 à laquelle Rachel E. White avait déjà participé – mettaient déjà en avant cette capacité à la distance dans le cadre d’une meilleure résistance aux tentations extérieures.

Il existe néanmoins une autre explication tout aussi plausible, relative au fait que les enfants se trouvant dans la peau de leur super-héros favori désirent l’imiter car ils s’identifient à lui, ce qui est un gage de meilleure concentration et donc de meilleures performances. Ainsi, les chercheuses estiment que les jeux de rôles peuvent avoir un effet positif dans un cadre éducatif.

« Quelle que soit l’origine des bénéfices [de l’effet Batman] observés ici, il est important de noter que faire semblant d’être un autre personnage a des effets importants sur la persévérance des enfants » , conclut Rachel E. White.

Sources : QuartzSlate