in ,

Comment améliorer la résistance des astronautes à la vie en impesanteur ?

Crédits : Capture vidéo

Première fois en France, douze volontaires ont participé à une expérience « d’immersion sèche », reposant chacun trois jours dans une bâche flottant sur un grand bac d’eau. Objectif : améliorer la résistance des astronautes à la vie en impesanteur.

Si elle est utilisée par les Russes depuis une cinquantaine d’années, l’expérience est une première en France. Douze hommes âgés de 20 à 45 ans ont ainsi été placés pendant trois jours dans une bâche imperméable puis immergés dans un grand bac rempli d’eau à 33 degrés, permettant de simuler les effets de la microgravité. (voir vidéo ci-dessous)

« Le modèle que nous utilisons historiquement en France et en Europe est celui du « Bedrest » (alitement prolongé avec la tête inclinée à 6 degrés) », a indiqué Mme Bareille, en évoquant plusieurs campagnes menées par le Medes depuis le début des années 2000.

Plus rapide et moins coûteuse, cette nouvelle technique en « immersion sèche » paraît prometteuse, comme le souligne Mme Bareille : « si cela était confirmé, le modèle pourrait ensuite être utilisé pour tester des traitements préventifs permettant de réduire les symptômes dont souffrent les astronautes, principalement des problèmes cardio-vasculaires et de déminéralisation.

Source : AFP