in

La CIA pourra bientôt prédire les troubles sociaux 5 jours à l’avance

Crédits : Wikimedia Commons

Le film Minority Report, sorti en 2002, montrait l’acteur Tom Cruise utiliser une technologie lui permettant d’intervenir afin de déjouer des crimes, en ayant tous les détails de ceux-ci à l’avance. 15 années plus tard, la CIA pense pouvoir faire de même avec les mouvements et autres troubles sociaux.

La CIA, l’agence de renseignements la plus connue des États-Unis, avait annoncé la création d’un « pôle d’innovation numérique » en début d’année 2015. Les spéculations foisonnaient quant aux intentions de l’agence, qui dispose d’une énorme base de données. Un an et demi plus tard, un début de réponse a été apporté : la CIA développe un système de prédiction des troubles sociaux qui a déjà l’air de bien fonctionner.

Le directeur de ce pôle, Andrew Hallman, a vanté les mérites du système mis au point, une annonce faite au salon Next Tech, organisé en octobre 2016 par la direction du gouvernement et Nextgov, un site d’informations fédéral sur les technologies. L’annonce a été faite de l’opérationnalité du système, qui serait capable de prédire l’arrivée de mouvements sociaux pratiquement une semaine avant le jour J.

Selon Andrew Hallman, la CIA veut « tirer profit de ce que les sciences sociales nous apprennent sur le développement de l’instabilité, des coups d’État et de l’instabilité financière, ainsi que ce que l’on a appris les six ou sept dernières décennies, et exploiter ce qui devient l’instrumentation du globe. »

La CIA analyse donc des flux, comme le déplacement de personnes ou de biens illégaux (contrebande), en les combinant à de lourdes quantités de données obtenues via une surveillance massive des réseaux sociaux. Toutes ces informations sont assimilées par des réseaux neuronaux dont la mission est d’estimer les logiques qui échappent à l’œil humain. Dans le cas où cette technologie serait vraiment effective, cela représenterait un avantage stratégique incroyable.

L’agence américaine a nommé son système « intelligence anticipatoire » (IA) à ne pas confondre avec « intelligence artificielle » bien sûr. En réalité, il s’agit d’un concept déjà beaucoup utilisé par diverses start-up pour la prédiction des embouteillages, des séismes ou encore des crimes comme le système japonais Hitachi Visualization Predictive Crime Analytics (PCA), encore en phase de test.

En ce qui concerne les outils de prédiction des troubles sociaux, ils existent depuis les années 2010 et ont un certain succès. Cependant, le fait que la CIA ait créé son propre système ne devrait pas vraiment nous réjouir !

Sources : Konbini – Paper Geek