in

Quelles sont les chances pour que la Tesla d’Elon Musk vienne s’écraser sur Terre ?

Crédits : Capture YouTube / SpaceX

Y a-t-il une chance qu’un beau jour, la Tesla d’Elon Musk revienne s’écraser sur la Terre ? Oui, selon une étude statistique. Mais rassurez-vous, si cela devait arriver, vous ne serez plus là pour l’observer.

Le PDG de SpaceX, Elon Musk, attirait l’attention du monde entier la semaine dernière en propulsant son Roadster dans l’espace. Outre ce coup de pub exceptionnel, le Roadster devrait continuer à orbiter à travers le système solaire, peut-être légèrement endommagé par des micrométéorites, pendant quelques dizaines de millions d’années. Mais, peut-il un jour revenir s’écraser sur notre planète ? Un groupe de chercheurs spécialisés dans la dynamique orbitale a récemment analysé l’orbite probablement suivie par la voiture pour les millions d’années à venir. Bien qu’il soit impossible de le cartographier avec précision tant l’environnement peut être changeant, il y aurait effectivement une petite chance qu’un jour, la Tesla revienne s’écraser sur notre bonne vieille Terre.

Ne paniquez pas : cette chance n’est que de 6 % au cours du prochain million d’années. Et elle brûlerait probablement dès son entrée dans l’atmosphère. Hanno Rein et son équipe de l’Université de Toronto au Canada, modélisent en effet régulièrement les mouvements des planètes et des exoplanètes. « Nous avons tous les logiciels prêts », dit Rein. « Alors quand nous avons vu le lancement la semaine dernière, nous avons pensé : “Voyons voir ce qui se passera”. Nous avons donc étudié l’orbite de la Tesla sur plusieurs millions d’années ». Si le Falcon Heavy a propulsé la voiture sur une orbite censée la mener vers Mars, la gravité du Soleil la ramènera à nouveau dans quelques mois sur une orbite elliptique. Elle traversera donc à plusieurs reprises les orbites de Mars, de la Terre et de Vénus.

Parce que de minuscules différences de trajectoire avant une rencontre conduisent à d’énormes différences par la suite, l’orbite est essentiellement chaotique et donc impossible à définir avec certitude. Selon les chercheurs néanmoins, la première rencontre rapprochée entre le Roadster et la Terre aura lieu en 2091, et sera la première d’une longue série. En ajustant les paramètres orbitaux et en exécutant leur modèle à plusieurs reprises, l’équipe a ensuite estimé ces rencontres sur un million d’années. La Tesla aurait alors, au cours de cette période, 6 % de chance de venir mourir sur la Terre et 2,5 % de chances de s’écraser sur Vénus. Après 3 millions d’années, les chances d’un crash sur la Terre atteignent 11 %. À plus long terme, Rein estime que le Roadster a 50 % de chances de perdurer quelques dizaines de millions d’années en orbite. Son destin final, malheureusement, nous est inconnu.

Source

Articles reliés : 

Que va t-il advenir de la voiture d’Elon Musk dans l’espace ?

En combien de temps les radiations vont-elles détruire la Tesla d’Elon Musk dans l’espace ?

Un astrophotographe capture la Tesla d’Elon Musk dans l’espace