in

Ce casque découvert au Royaume-Uni était bien celui d’un Viking

Crédits : Musée du Yorkshire

Un casque rouillé déterré en Grande-Bretagne il y a plusieurs décennies vient de faire l’objet de nouvelles analyses. Les chercheurs confirment qu’il s’agit bien d’un casque viking. C’est le premier découvert dans la région, et seulement le deuxième quasi complet jamais trouvé dans le monde.

Depuis sa découverte dans les années 50 par des ouvriers creusant des tranchées d’égouts à Yarm à Stockton-on-Tees, dans le nord-est de l’Angleterre, le “casque Yarm” repose au musée de Preston Park. Longtemps considéré comme un véritable casque de Viking par certains, d’autres ont en revanche émis des doutes quant à sa véritable nature au cours de ces dernières décennies.

Tomber sur un casque de Viking est en effet assez rare. Et pour cause, ces derniers ont cessé d’être enterrés avec dès le 10e siècle, alors que les Anglo-Scandinaves et les Saxons de Grande-Bretagne basculaient dans le christianisme.

Un véritable casque viking

Aussi, lorsque le casque Yarm a été retrouvé, les chercheurs ont eu du mal à le faire correspondre à une époque ou à une culture, dans la mesure où ils manquaient d’exemples pour comparer. Finalement, les travaux du Dr Chris Caples, de l’Université de Durham, ont récemment permis de constater la ressemblance avec le seul autre casque viking intact disponible à ce jour, découvert à Gjermundbu (Norvège).

Des analyses complémentaires ont également permis de dater le fer de la structure, malgré sa corrosion. Nous savons désormais que ce casque Yarm est bel et bien un véritable casque viking, et qu’il a été fabriqué dans le nord de l’Angleterre au 10e siècle.

C’était un projet difficile, car les fines plaques de fer sont très sensibles à la corrosion“, explique le chercheur.

Ainsi, il ne s’agissait donc pas simplement de dater l’artéfact. Il fallait également déterminer comment il avait survécu jusqu’à ce qu’il soit déterré dans les années 1950. “Notre analyse a montré que le casque avait été initialement préservé dans des conditions gorgées d’eau,” poursuit le chercheur. “Ces conditions ont permis de retarder le processus de corrosion. Heureusement pour nous, il a été découvert avant d’être complètement détruit“.

Casque médiéval

Ce style de casque, connu sous le nom de Spangenehelme, était très répandu à l’époque médiévale. La structure, composée de plaques de fer très fines, est conique et se termine par une légère pointe. Elle propose un frontal circulaire, ainsi qu’un nasal permettant de protéger le nez. Certains casques, notamment ceux utilisés dans le nord de l’Europe, avaient également des protections autour des yeux, comme c’est effectivement le cas ici.

D’autres casques médiévaux ont été trouvés en Grande-Bretagne. Il y a par exemple le casque anglo-saxon Coppergate, du 8e siècle et le casque Sutton Hoo, du 7e siècle. Toutefois, il s’agit ici du premier casque anglo-scandinave confirmé jamais trouvé en Grande-Bretagne. Et, comme dit plus haut, il s’agit également du second casque viking quasi complet jamais trouvé dans le monde.

viking
Le “casque Yarm”. Crédits : musée de Preston Park

Notez que les Vikings ne portaient pas de casques à deux cornes, comme le suggèrent les représentations dans la culture populaire. En réalité, ce style est à mettre au crédit d’un créateur de costumes d’opéra du XIXe siècle nommé Carl Emil Doepler. À l’époque, ce dernier avait imaginé ces casques si particuliers pour une représentation de la saga nordique classique de Wagner, Der Ring des Nibelungen.