in ,

Une campagne anti-tabac utilise une encre créée à partir de poumons de fumeurs

Crédits : CreatureSH / Pixabay

« En Thaïlande, 90 % des fumeurs veulent arrêter, mais la plupart n’essaieront pas, car leur corps ne les a pas prévenus avant qu’il ne soit trop tard ». Pour symboliser ce fait, la fondation thaïlandaise pour la promotion de la santé a réalisé une campagne anti-tabac choc, en écrivant des messages avec une encre réalisée à partir de poumons de fumeurs.

« The Message from the Lungs », traduisez « Le message des poumons », tel est le nom de cette campagne choc contre le tabagisme réalisée par la fondation thaïlandaise pour la promotion de la santé.

Une vidéo dans laquelle c’est le corps qui s’exprime par le biais de messages écrits avec une encre un peu spéciale, et qui a l’avantage d’alerter. En effet, comme la fondation l’explique, cette encre est la toute première à avoir été créée à partir de la substance noire laissée par le goudron des cigarettes dans les poumons d’anciens fumeurs.

Cette encre a ensuite été distribuée sous forme de flacons dans des lieux publics aux passants, qui ont pu écrire un message de lutte contre le tabagisme qu’ils pouvaient ensuite partager sur les réseaux sociaux. L’idée semble avoir eu l’impact escompté, puisque plus de 100 000 personnes ont partagé ce message, et que les inscriptions au programme d’arrêt du tabac mis en place par la fondation ont augmenté de 500 % depuis cette campagne.

– Illustration via creapills