in

Votre brosse à dents pourrait bien contenir des matières fécales !

Crédits : masterralf / Pixabay

À l’occasion du congrès annuel de la Société américaine de microbiologie, des chercheurs de l’université de Quinnipac ont présenté les résultats de leur étude qui visait à analyser les bactéries présentes sur les brosses à dents des étudiants. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que leur découverte aurait de quoi dégoûter bon nombre d’entre nous de se brosser les dents…

Si vos toilettes se situent dans votre salle de bain, préparez-vous à apprendre une nouvelle – extrêmement — peu ragoutante. En effet, si l’on en croit les conclusions d’une étude américaine, dont les résultats viennent d’être publiés dans la revue Journal of Dental Hygiene, il y a de fortes chances pour que votre brosse contienne des matières fécales ! Pire encore, si vous partagez cette salle de bain avec d’autres résidents, il y aurait alors 80 % de chances pour que ces résidus excrémentiels ne vous appartiennent pas.

Pour arriver à cette déduction, une équipe de chercheurs de l’université de Quinnipac (États-Unis) a effectué une recherche auprès d’étudiants disposant de salles de bains communes partagées en moyenne par 9,4 personnes. Selon les résultats de leurs travaux, près de 60 % des brosses à dents analysées présentaient une quantité importante de bactéries fécales appartenant à la famille des Enterobacteriaceae.

Comment ces bactéries sont-elles parvenues à se propager aussi loin ? Notamment à cause de l’action de la chasse d’eau des toilettes qui a tendance à jouer le rôle de diffuseur de bactéries. Les micro-organismes issus des matières fécales se retrouvent ainsi projetés dans l’air ambiant et finissent par se déposer inévitablement sur différents objets présents dans la pièce — dont fait partie l’ustensile qui sert normalement à assurer notre hygiène bucco-dentaire.

Dans 80 % des cas, ces bactéries ne sont pas les vôtres!

Mais le constat ne s’arrête pas là, puisque les scientifiques ont également remarqué que, dans 80 % des cas, les matières fécales n’appartenaient pas au propriétaire de la brosse à dents. Au-delà du fait que cette perspective soit franchement peu ragoutante, la présence de ces bactéries étrangères peut présenter de véritables risques pour la santé. « La principale inquiétude n’est pas la présence de sa propre matière fécale sur sa brosse à dents, mais plutôt le fait que cette matière fécale provienne d’un autre individu, qui contient des bactéries, des virus ou des parasites qui ne font pas partie de votre flore personnelle », a ainsi déclaré Lauren Aber, l’une des étudiantes ayant participé à la réalisation de l’étude.

Par ailleurs, les chercheurs estiment qu’il existe peu de solutions pour éviter ce désagrément puisque même un nettoyage à l’eau (chaude ou froide) ou l’utilisation d’un produit antiseptique pour bain de bouche n’empêche pas de retrouver ce type de bactéries sur les brosses à dents. En outre, l’utilisation d’un capuchon serait non seulement inutile, mais pourrait même contribuer à accentuer le problème. « L’utilisation d’une protection de brosse n’empêche pas la prolifération des bactéries, au contraire elle crée un environnement propice à leur développement dans les poils de la brosse et ne permet pas à celle-ci de sécher entre plusieurs utilisations », a ainsi précisé Lauren Aber.

Au vu de ces résultats, les meilleures attitudes à adopter semblent donc de changer régulièrement de brosse à dents et surtout de penser à rabattre le couvercle des toilettes avant de tirer la chasse d’eau...

Sources : American Society for MicrobiologySciences & Avenir