in

Elle avait 14 vers parasites logés dans l’œil !

Crédits : Center for Disease Control and Prevention

Le ver parasite appelé Thelazia gulosa est assez commun dans le nord des États-Unis et le sud du Canada – du moins chez les vaches. Il vient d’être observé pour la toute première fois chez l’Homme, infectant l’œil d’une jeune femme de l’Oregon.

La patiente de 26 ans rapportait il y a quelques mois avoir ressenti une irritation dans l’œil gauche, avant de se voir retirer un premier ver environ une semaine après. Une vingtaine de jours plus tard, pas moins de 14 vers de moins de 13 millimètres avaient été retirés de la surface de son globe oculaire. Jusqu’alors ces parasites n’avaient été aperçus que sur des chiens, des chats, des renards et surtout des bovins dans le nord des États-Unis et le sud du Canada. C’est donc le premier cas d’infestation de Thelazia Gulosa chez un être humain. Du moins dans l’œil.

« Les cas d’infections parasitaires aux vers oculaires sont rares aux États-Unis, et ce cas s’est avéré être une espèce de Thelazia qui n’avait jamais été signalée chez les humains », note Richard Bradbury, de la Division des Maladies Parasitaires et du Paludisme du Center for Disease Control and Prevention (CDC). « On pensait auparavant qu’il n’y avait que deux espèces différentes de ces vers (Thelazia) qui infectaient les humains dans le monde entier, nous devons en ajouter une troisième à la liste ».

Ce sont des mouches (Musca Autumnalis) – appelées aussi « mouches de visages » – qui transmettraient ces vers. Ces derniers se nourrissent ensuite des larmes qui hydratent le globe oculaire. D’après ABC News, avant de ressentir une forte irritation, la jeune femme était montée à cheval et avait pêché dans une station balnéaire, en Oregon. Malgré les apparences, la patiente s’en sort ici plutôt bien. Une présence prolongée de ces vers pourrait en effet causer des lésions de la cornée pouvant aller jusqu’à la cécité.

Source