in ,

Une association créé un système pour sauver les baleines des collisions avec les navires

Capture vidéo

L’association varoise Souffleurs d’écume développe depuis 2010 un logiciel capable de détecter des cétacés à destination des navires. Baptisé REPCET, ce système dresse une cartographie en temps réel des zones où l’on risque une collision avec ces animaux.

Voici un fait peu connu, mais qui pourtant tue chaque année des milliers de cétacés dans les eaux du monde entier. Pas de pollution des mers ni de braconnage, mais les collisions nombreuses dont les cétacés sont victimes de la part des navires. L’association environnementale varoise Souffleurs d’écume qui œuvre pour la protection des animaux marins en Méditerranée vient de lancer une opération pour financer un système permettant aux navires de repérer les mammifères marins qu’ils croisent. Baptisé REPCET (REPCET, pour REPerage des CETacés), l’association compte sur le financement participatif afin de mener son projet à bien.

Cette cartographie des mers en temps réel permettra également aux navires d’éviter les collisions avec des objets dangereux dérivant en mer et constituera une aide précieuse pour les scientifiques puisque les données seront récoltées afin d’étudier les déplacements, la saisonnalité et le dénombrement des animaux.

« Nous lançons une opération de financement participatif pour équiper les navires », précise Pascal Mayol directeur de l’association Souffleurs d’écume. « Si la somme de 35.000 euros est atteinte, nous pourrons équiper alors cinq nouveaux navires. Et un de plus par chaque tranche supplémentaire de 7.000 euros » a ce jour, seule une dizaine de bateaux sont équipés de REPCET. Selon les directeurs de l’association, il en faudrait encore une vingtaine pour que le système puisse quadriller la Méditerranée dans son ensemble, mais les installations coûtent très cher. C’est pour cela qu’ils font appel à nous via un financement participatif sur le site kisskissbankbank.

Source : Mr Mondialisation