in

Qu’est-il arrivé à notre étoile il y a plus de 7 000 ans ?

Crédits : Pixabay / WikiImages

Les traces d’un mystérieux événement ont été découvertes dans les anneaux de troncs d’arbres — des pins Bristlecone en Californie — suggérant un bombardement intense de rayons cosmiques en provenance du Soleil. Mais alors, qu’est-il arrivé à notre étoile il y a plus de 7000 ans ?

Il est bien connu que l’âge d’un arbre peut se lire en comptant les cercles visibles sur la tranche de son tronc, mais la dendrochronologie (l’étude de la chronologie des arbres) donne également aux scientifiques la possibilité de se renseigner sur les climats passés en étudiant les motifs des anneaux. L’activité solaire a des effets directs sur notre planète. Par exemple, lorsque notre étoile est relativement inactive, les niveaux de carbone-14 augmentent dans l’atmosphère terrestre. Et parce que le carbone est absorbé par les arbres, les niveaux de carbone-14 relevés dans les cernes des arbres reflètent effectivement l’activité solaire et donc les événements solaires inhabituels survenus dans le passé.

D’ailleurs, une étude récente menée par des chercheurs de l’Université de Nagoya suggère qu’il y a environ 7 000 ans, la Terre fut « touchée » par une période d’activité solaire si violente que les traces de cet événement ont été retrouvées dans la signature carbone des anneaux d’un ancien arbre épineux de Californie. En analysant des « coupes » de pins Bristlecone en Californie (des arbres connus pour leur exceptionnelle longévité), les chercheurs ont constaté un brusque changement des niveaux de carbone-14 survenu environ 5 840 ans avant notre ère. Ces quantités « exceptionnellement élevées » de carbone-14 suggèrent un nouveau type d’événement solaire.

« Nous avons constaté un changement des niveaux carbone 14 plus abrupt que tout ce qui avait été relevé jusqu’à présent, plus encore que ces rayonnements émis par un mystérieux événement cosmique découverts dans les anneaux de troncs d’arbres de deux cèdres par des chercheurs japonais qui ont daté ce phénomène de l’an 774 ou 775 », explique l’un des chercheurs AJ Timothy Jull, de l’Université d’Arizona. « L’événement nouvellement identifié a été le plus spectaculaire et de loin ».

Les chercheurs s’interrogent encore sur la cause de cet événement solaire inhabituel. Certains penchent pour une activité solaire exceptionnellement faible, d’autres sur une série de fortes éruptions résultant d’un brusque changement dans l’activité magnétique du soleil. Les chercheurs entameront prochainement de nouvelles recherches en se penchant notamment sur les rayons cosmiques émis par d’autres étoiles semblables au soleil.

Source