in ,

Pourquoi ces araignées sud-africaines pratiquent-elles le cannibalisme familial ?

Crédit : Wikimedia

Et si faire perpétuer l’espèce était l’ultime but de l’existence de certains individus ? C’est ce que semble démontrer une étude comportementale d’araignées d’Afrique du Sud chez qui le cannibalisme familial est de mise !

Cet article publié dans la revue scientifique Animal Behaviour va vous surprendre ! Anja Junghanns et ses collègues y décrivent l’étonnant comportement de l’espèce Stegodyphus dumicola, une araignée issue des contrées arides d’Afrique du Sud. Pour faire perpétuer l’espèce, certains individus n’hésitent pas à s’offrir en intégralité aux nouveau-nés !

L’araignée Stedogyphus dumicola est une espèce d’araignées vivant en communauté et où les besoins collectifs sont une priorité. Par colonies d’une centaine d’individus, ces araignées effectuent différentes tâches communautaires, parmi lesquelles on peut compter la protection et la quête de nourriture pour les nouveau-nés. Il faut savoir que chaque individu ne vivant qu’une unique année, ils ne peuvent se reproduire qu’une seule fois chacun ! Certaines araignées ne se reproduiront jamais et se voueront aux bien-être de l’ensemble des portées. Après les avoir nourris et couvés, ces araignées baby-sitters se feront en effet volontairement dévorer par leurs protégés ! Il existe des cas comportementaux similaires chez d’autres espèces d’araignées, mais où ce sont cette fois les mères qui se livrent en pâture à leurs petits : on parle alors de matriphagie.

Crédits : Wikimedia

Mais comment et pourquoi ce phénomène est-il possible ? C’est tout d’abord la sécrétion d’enzymes spécifiques qui va activer la dégradation des entrailles de l’araignée. Les nouveau-nés vont s’en nourrir pour laisser derrière eux une unique carcasse. Dévorée vivante, l’araignée-réserve accueillera ses protégés sans aucune protestation.

Le comportement en lui-même est quant à lui difficilement justifiable. Les chercheurs s’avancent pour dire que ce phénomène serait une méthode de reproduction qui permettrait de garder certains avantages évolutifs accumulés au fil des générations. Enfin, l’environnement de cette espèce est sec et aride. Les ressources de nourritures y sont donc rares, et il est parfois nécessaire de sacrifier certains individus pour permettre la naissance de nouvelles générations et donc la perpétuation de l’espèce.

Un exemple de vidéo présentant une matriphagie (phobiques des araignées, ne regardez pas plus loin !)

Source

Avatar

Rédigé par