in

Cette antenne parabolique solaire produit de l’hydrogène

hydrogène parabole
Crédits : capture YouTube / EPFL School of Engineering

Dernièrement, des scientifiques suisses ont dévoilé leur dernière innovation : un réacteur capable de produire de l’hydrogène à partir d’eau et d’énergie solaire. Selon les responsables du projet, ce concept est très prometteur, notamment sur le plan écologique. Si le prototype ne produit pas énormément d’hydrogène, la suite des recherches devrait devenir très intéressante.

Un réacteur intégré à une sorte d’antenne parabolique

Depuis déjà quelques années, l’hydrogène est considéré potentiellement une solution d’avenir pour la production massive d’énergie. Pour les experts dans ce domaine, il offrirait en effet une énergie abondante qui aurait de faibles impacts sur l’environnement et qui pourrait ainsi faciliter la transition énergétique mondiale. Malgré quelques points faibles notables, cette technologie pleine de promesses fait donc l’objet de nombreuses recherches et innovations.

En avril 2023, une équipe de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) en Suisse a notamment dévoilé un nouveau concept dans la revue Nature Energy. Les chercheurs ont en effet dévoilé un dispositif de photosynthèse artificielle qui utilise l’énergie solaire pour produire de l’hydrogène. Dans les faits, les ingénieurs ont construit un réacteur intégré à une sorte d’antenne parabolique. Or, la surface de la parabole concentre la lumière vers le réacteur suspendu au centre (voir image ci-après). Ensuite, de l’eau est pompée dans le réacteur. Divisée par l’énergie solaire, elle donne ainsi du dihydrogène (H₂), de l’oxygène ainsi que de la chaleur.

hydrogène parabole 2
Crédits : capture YouTube / EPFL School of Engineering

Vers une possible démocratisation du concept

« Nous avons franchi le plafond d’un kilowatt pour notre réacteur pilote avec une puissance de sortie de plus de deux kilowatts, tout en maintenant une efficacité record pour ce test à grande échelle« , ont déclaré les responsables du projet.

Il faut savoir que le réacteur en question a été testé deux fois durant deux semaines, en 2020 et 2021. Or, les résultats témoignent d’une efficacité solaire-hydrogène supérieure à 20 %. Toutefois, la production moyenne d’hydrogène quotidienne était de 500 g, une quantité finalement assez faible. Les chercheurs estiment toutefois que cela suffirait tout de même à alimenter 1,5 véhicule à pile à combustible à hydrogène ou à assurer la moitié des besoins énergétiques d’un foyer durant toute une année.

Le concept peut donc sans aucun doute encore être amélioré afin d’offrir des perspectives très intéressantes sur le long terme. Il se pourrait ainsi que cette technologie arrive un jour sur le marché et se démocratise. Désormais, les chercheurs de l’EPFL travaillent sur une autre version de leur engin : un réacteur dont la puissance devrait dépasser les 100 kW.