in

Albert Einstein ou Hulk… La NASA dévoile 21 nouvelles constellations

La NASA dévoile 21 nouvelles constellations se référant à des sources gamma. Crédits : NASA

Depuis des milliers d’années, celles et ceux qui observent le ciel associent les étoiles à des motifs. On dénombre ainsi 88 constellations visibles. Mais il existe un monde inaccessible à nos yeux : celui des rayons gamma, à la charge du télescope Fermi de la NASA. Pour fêter les 10 ans de l’instrument, l’agence américaine a récemment nommé 21 nouvelles constellations se référant à ces sources gamma. Parmi elles, vous retrouverez Einstein, ou Hulk.

Le 11 juin 2008, la NASA plaçait en orbite son télescope spatial à rayons gamma Fermi. Son objectif : produire une carte de toutes les sources de rayons gamma dans le ciel nocturne. Sources qui ont maintenant leur propre ensemble de constellations. Sur le spectre électromagnétique, les rayons gamma constituent la forme de lumière de la plus haute énergie, mais ils nous sont visuellement inaccessibles (seule la lumière visible est accessible à nos yeux). On dénombre aujourd’hui près de 3 000 sources de rayons gamma. Certaines sont des étoiles à neutrons, d’autres des novas ou des trous noirs supermassifs. Et pour fêter les 10 ans du télescope, certaines d’entre elles ont désormais leur propre dénominations, inspirées de la culture pop (TARDIS, Godzilla, Doctor Who, en passant par l’USS Enterprise de Star Trek), mais aussi de physiciens et de leurs travaux (le chat de Schrödinger, Albert Einstein).

« Développer ces constellations non officielles était une manière amusante de souligner une décennie de réalisations de Fermi, explique dans un communiqué Julie McEnery, qui participe au projet Fermi. D’une manière ou d’une autre, toutes les constellations de rayons gamma ont un lien avec la science de Fermi ».

Pour se familiariser avec ces formations, la NASA vous propose un site web interactif avec des illustrations signées d’Aurore Simonnet, illustratrice à la Sonoma State University de Rohnert Park, en Californie (États-Unis). En cliquant sur une constellation, vous aurez alors toutes les informations disponibles sur la source de rayons gamma concernée. Vous pouvez également passer en « mode visible » et en apprendre davantage sur les constellations traditionnelles observables lors des plus belles nuits étoilées.

Source

Articles liés : 

Paradoxe de Fermi : les extraterrestres sont-ils en “veille prolongée” ?

Elon Musk : “Nous vivons probablement dans une simulation informatique”

Des astronomes localisent la source extragalactique d’une “particule fantôme”