in ,

Vous avez un pouce plus grand que l’autre ? La faute au smartphone !

Crédits : Pixabay

Il y a quelque temps, un opérateur téléphonique a mené une étude ayant conclu que 5 % de la population adulte aurait un pouce plus gros que l’autre ! Or, l’utilisation intensive du smartphone serait à l’origine de cette légère déformation.

La faute au smartphone ?

En 2016, l’opérateur téléphonique O2 basé au Royaume-Uni avait mené une étude à propos des impacts de la technologie sur l’évolution du corps humain. Selon le document, 30 % des utilisateurs de smartphone ont commencé à observer des changements physiologiques. Par ailleurs, 37 % disent s’attendre à ce que leur corps évolue en parallèle du fait que les smartphones transforment la société.

Parmi ces changements, certains concernent le pouce de la main servant à balayer l’écran. Selon O2, 5 % de la population britannique adulte – soit 2,5 millions de personnes (18-34 ans) – aurait désormais un pouce plus gros que l’autre. Par ailleurs, il est question d’une différence de taille de 15 % en moyenne ! La raison ? Les muscles qui travaillent simplement davantage au niveau du pouce dédié au smartphone. De plus, nombreux sont les interrogés à indiquer un changement au niveau de leur petit doigt, à savoir l’apparition d’un creux causé par la façon dont ils tiennent leur smartphone.

5 % de la population britannique aurait un pouce plus gros à raison de 15 % en moyenne !
Crédits : Pixabay

Une extension de nous-mêmes

Directrice du marketing et de la consommation chez O2, Nina Bibby estime qu’il existe désormais une nouvelle norme. Selon elle, les smartphones sont devenus une extension de nous-mêmes, au point qu’il apparaît difficile de savoir où nos bras s’arrêtent. Selon l’étude, 12 % des sondés considèrent même que leur appareil est un membre supplémentaire !

En partant de ce constat, il n’est donc pas si étonnant de voir que certains membres du corps tels que les doigts s’adaptent à l’utilisation du smartphone. Cela est d’autant plus vrai s’il est question d’une utilisation intensive. D’ailleurs, nous utilisons notre smartphone de plus en plus longtemps, et ce à partir d’un âge de plus en plus précoce. En revanche, cette étude est à prendre avec des pincettes. En effet, celle-ci a réuni un échantillon – certes représentatif de la population – de seulement 2 000 personnes !

Il y a quelques années, un sondage avait permis de conclure que l’utilisation du smartphone peut  également avoir un impact sur les relations amoureuses. Selon ce même sondage, 29 % des Américains disent préférer un sevrage de sexe sur une durée de trois mois, plutôt que d’abandonner leur smartphone pendant une petite semaine.

Source

Articles liés :

Une nouvelle étude le confirme, le smartphone au lit, c’est une très mauvaise idée

États-Unis : un système de “reconnaissance de la démarche” dans les smartphones !

L’intelligence artificielle pourrait s’occuper du fonctionnement des smartphones

Vous avez un pouce plus grand que l’autre ? La faute au smartphone !
noté 5 - 1 vote[s]